UNAF - Réunion entre les associations de consommateurs et la RATP - 5 novembre 2010

Réunion entre les associations de consommateurs et la RATP - 5 novembre 2010

15/11/2010

Illustration article

L’UNAF a participé à la réunion entre les associations de consommateurs et la RATP le 5 novembre 2010. La responsable du pôle « Services et communication » au sein du département Bus de la RATP et le responsable d’entité « politique et animation commerciale » ont présenté la campagne de communication « Bien vivre à bord des bus », qui débutera le 15 novembre prochain pour une durée de six mois. Le lancement de cette campagne a été motivé au regard de l’augmentation des conflits au sein des Bus et à la suite d’une période d’incidents récurrents. Il s’agit d’inciter les usagers à se comporter mieux.

En amont de cette campagne, des enquêtes ont été faites répertoriant l’ensemble des comportements. Il a été constaté que, bien souvent, si le voyageur enfreint les règles, il le fait en raison d’un problème à résoudre (ex : passage par une porte non autorisée de peur de rater le bus). Dans ce cas, le rappel à l’ordre vient régulièrement des autres voyageurs eux-mêmes. Selon la RATP, les usagers se sentent co-responsables du bon déroulement du trajet et souhaitent éviter le conflit.

Cette campagne visera en outre à soutenir les agents au quotidien dans leur travail. Des messages sur les règles à respecter seront rappelés aux usagers à l’intérieur mais aussi pour certains à l’extérieur des bus ; ils porteront sur des thèmes précis : (ex : poussettes, places prioritaires : femmes enceintes, personnes âgées, personnes handicapées, respect de la courtoisie..).

Les associations agréées de consommateurs ont demandé que d’autres thèmes puissent être étudiés : celui de la propreté notamment, de la circulation à bord des bus et que des dispositifs, tels que des bandes sonores, viennent compléter le dispositif de rappel des règles.

La RATP a souligné que des évolutions positives avaient été constatées sur des campagnes de publicité antérieurement menées. Les associations agréées de consommateurs ont demandé le maintien de la qualité de service actuelle (ex : affichage des bonnes destinations sur les bandeaux extérieurs) et relevé les inconvénients d’une conduite trop brusque (des formations sont dispensées sur les nouveaux matériels).

La RATP a rappelé que des informations étaient transmises aux collectivités (par exemple sur les angles morts). La qualité de service est fréquemment contrôlée. Il reste que les règles de sécurité doivent être appliquées par tous et notamment par les cyclistes. Un retour d’expériences a été demandé par les participants.

@ : hmarchal unaf.fr

Haut de page