UNAF - Tenue du comité d’instruction concernant le programme « Internats d’excellence et égalité des chances » en présence de l’UNAF

ANRU

Tenue du comité d’instruction concernant le programme « Internats d’excellence et égalité des chances » en présence de l’UNAF

10/01/2011

Illustration article

L’UNAF, représentée par Patricia Humann, coordonnatrice du pôle Éducation-Jeunesse à l’UNAF, a participé le 21 décembre dernier, à l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), au comité d’instruction concernant le programme « Internats d’excellence et égalité des chances », qui fait partie du programme d’investissement d’avenir.

Les internats d’excellence concernent des jeunes qui ne bénéficient pas de conditions favorables à leurs études dans leur contexte actuel de vie (familial, local …). Ils se proposent d’offrir à ces collégiens, lycéens, étudiants (classes préparatoires), des conditions de réussite favorables.

Ces structures ont l’ambition d’offrir une « voie d’ascension sociale à une proportion significative d’élèves de milieux économiquement défavorisés, dont certains sont issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Ils se répartissent sur tout le territoire national.

A la rentrée 2010, 12 nouveaux établissements ont ouvert leurs portes. D’autres places sont labellisées au sein d’internats existants. Ils adaptent alors leur projet pour répondre aux critères de qualité d’accueil et d’accompagnement renforcé.

Le projet éducatif est un élément essentiel de réussite de l’internat, qui doit aussi bien évidemment organiser la tranche « 17/21h » via des activités scolaires, culturelles, sportives, sociales …

Un accompagnement renforcé pédagogique et éducatif est garanti, de même qu’une attention particulière à un parcours personnalisé pour l’élève. Le coût de l’internat est modeste voire gratuit pour les familles.

Des partenariats sont menés localement avec les Conseils généraux et régionaux, les communes, pour un cofinancement. Dans le cadre du grand emprunt, 500 millions d’euros sont prévus pour les internats d’excellence, dont une partie pour la création, l’extension et la revitalisation d’internats existants. L’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé) et le fond d’expérimentation pour la jeunesse participent au financement des internats d’excellence.


Les différents projets ont été examinés : à Fort de France (Martinique), à Noyon (Oise), à Sourdun (Seine et Marne), à Valbonne (Alpes Maritimes), au Havre (Seine Maritime), à Montpellier (Hérault), à Latresne (Gironde), à Maripasoula (Guyane), à Barcelonnette (Bouches du Rhône), à Marly le roi (Yvelines), à Langres (Haute Marne), à Châtel Saint Germain (Moselle).

Le comité d’instruction au sein duquel l’UNAF siège est composé de membres de Éducation nationale, du secrétariat d’état chargé de la politique de la ville, du ministère de l’agriculture, de l’Acsé, du MEDEF, de la Caisse de dépôts, de l’ARF. Il se réunira plusieurs pendant l’année 2011.

La convention entre l’État et l’Anru précise que le programme doit permettre l’ouverture ou la labellisation de 20 000 places en internats d’excellence d’ici 2020. Convention du 20 octobre 2010 entre l’État et l’ANRU relative au programme d’investissements d’avenir (action : « internats d’excellence et égalité des chances »)

@ : phumann unaf.fr

Haut de page