UNAF - L’UNAF présente aux voeux de l’ARJEL

L’UNAF présente aux voeux de l’ARJEL

31/01/2011

Illustration article

A l’occasion de la nouvelle année, le président de l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (ARJEL), Jean-François Vilotte a présenté ses voeux.
L’occasion pour lui de dresser un bilan de l’ouverture du marché français et d’envisager les perspectives pour l’année 2011 pour laquelle l’Arjel entend bien poursuivre son développement et notamment renforcer son action dans ses missions fondamentales que sont la lutte contre les sites illégaux, la lutte contre l’addiction, la protection de l’éthique des compétitions supports de paris, et le maintien de l’équilibre des filières impactées par l’ouverture du marché.
Rappelons que dans cette perspective, l’Arjel a créé trois commissions spécialisées composées de personnalités qualifiées issues d’horizons très différents et que l’UNAF a intégré, depuis octobre 2010, la commission spécialisée chargée de « l’impact de l’ouverture sur la demande ».

Parmi les points de discours énoncé par le Président, relevons que pour 2011, l’ARJEL souhaite :

  • Intensifier la prévention et la lutte contre l’addiction aux jeux en menant plusieurs actions devant faire prendre conscience aux parieurs qu’il existe de vrais risques inhérents au jeu tels que l’addiction, l’endettement ou l’isolement. Une campagne de communication sera relancée au premier semestre 2011 en collaboration avec l’INPES et le bureau de la radio.
  • L’installation rapide du Comité Consultatif des Jeux qui permettrait notamment de prendre en compte les effets du jeu sur les consommateurs au sens large et pas uniquement pour les jeux en ligne.
  • La mobilisation rapide du prélèvement prévu par la loi pour le financement de centres de soins et de prises en charge des joueurs dans le cadre de la lutte contre l’addiction et le jeu excessif.
  • Suivre l’évolution de la consommation du jeu sur les nouveaux médias.
  • Poursuivre l’action menée en matière de lutte contre les sites illégaux mission partagée avec les services de police judiciaire et le parquet.
  • Adopter des dispositifs spécifiques et adaptés pour les opérateurs en matière de lutte contre le blanchiment d’argent.
  • une harmonisation du secteur au niveau européen.

L’UNAF était représentée par Olivier Gérard, Coordonnateur du département Technologies de l’information et de la communication (TIC).

Intégralité du discours en ligne.

Haut de page