UNAF - L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP

RATP

L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP

28/02/2011

Illustration article

L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP le 9 février 2011. L’information voyageurs lors de situations perturbées a fait l’objet d’un premier point. A cet effet, il a été rappelé l’avenant signé en 2005 entre la RATP et les associations agréées de consommateurs portant sur l’information à destination des usagers en cas de perturbations prévisibles.

Le déclenchement du plan d’information intervient si le service prévu est inférieur ou égal à 75 % du trafic sur un ou plusieurs réseaux, les exploitants des lignes devant signaler 48h avant, les niveaux de perturbation. Les informations sont données via le site Internet de la RATP, la téléphonie mobile, les agents au contact des usagers puis sont affinées (à J-2 ) avec la mise à disposition d’un numéro vert et par un affichage visible la veille des perturbations : horaires gare par gare et lignes, puis le jour même, y compris aux abribus.

La RATP s’engage à donner une information générale sonore y compris de proximité, ce qui est un engagement nouveau. D’autres outils d’information sont utilisés : plans de secteurs avec les modes lourds, itinéraires de rabattement, heures de reprise en cas de fermeture d’une gare ou d’une station, mentionnées à l’extérieur de celle-ci. Des panneaux d’information sont prévus même en dehors des situations prévisibles (ex : inopinées).

Les associations agréées de consommateurs ont soulevé la question des lignes qui ont été, au cours de l’année passée, le plus en difficultés (ex : RER B) : des échanges seront prévus entre les associations agréées de consommateurs et la RATP sur ce sujet.

Elles souhaitent en outre que l’information donnée soit, quels que soient les supports :

  • commune aux entreprises de transports et qu’elles renseignent précisément sur le réseau touché de bout en bout (en rendant les interconnexions plus lisibles pour l’usager),
  • audible et claire,
  • coordonnée entre les différents transporteurs,
    et que l’on s’assure de sa qualité et de sa fréquence.

Les associations agréées de consommateurs ont donné des exemples de dysfonctionnements, par exemple des annonces incompréhensibles faites lors de changements de quais de métros.

La formation se poursuit pour les agents y compris les agents de proximité et pour ceux des réseaux RER. Les associations agréées de consommateurs ont souligné leur attachement à l’information et au bilan qui doit être effectué chaque année.

La RATP a précisé le contexte des perturbations qui se sont déroulées courant 2010 ainsi que leur impact sur le trafic. Les associations agréées de consommateurs ont signalé les difficultés récurrentes survenues sur la ligne A du RER. Elles ont souhaité que les systèmes d’information en ligne (SIEL) aux voyageurs ne soient pas déconnectés même si les informations sont distancées. Aujourd’hui, ce système ne peut être opérationnel si la ligne n’est qu’en partie exploitée. A noter toutefois que ce système fonctionne en cas de travaux. Des évolutions devraient être, sur ce sujet, apportées.

S’agissant des problèmes de déconnexion des annonces faites dans le métro lors de perturbations, les associations agréées de consommateurs ont souhaité que, de façon multimodale, l’information donnée soit aussi continue.

L’information en cas de situation perturbée ou de travaux à destination des usagers des bus a fait l’objet d’un second point. Des améliorations seront apportées afin d’agrandir les possibilités d’affichage des informations aux potelets aux abribus : avec un guide de pose donné aux agents de terrain destiné aux points d’arrêts et des précisions sur toutes les informations qu’ils doivent contenir. Ceci concernera les points d’arrêt desservant au moins 3 lignes avec des expérimentations en banlieue et à Paris pour agrandir leur surface.

Enfin, les associations agréées de consommateurs ont souligné les difficultés vécues par les usagers sur certaines lignes dues à l’absence d’informations extérieures en cas de perturbations. La RATP a rappelé la possibilité qui existe de se servir du support Internet prévu pour préparer son trajet, prévoir les travaux et chantiers en cours ainsi que la possibilité de recevoir des messages d’alerte et d’information adressés à distance. Les associations agréées de consommateurs ont demandé que l’information soit aussi fiabilisée pour toutes les lignes y compris en banlieue.

@ : hmarchal unaf.fr

Haut de page