UNAF - 10 mars 2011 : L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la SNCF

10 mars 2011 : L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la SNCF

21/03/2011

Illustration article

L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la SNCF le 10 mars 2011.
Au programme, un état sur la situation des TER en 2010, en présence
notamment du directeur général « SNCF régions et Intercités » et de la Direction marketing et services des TER et un point sur l’actualité 2011.

Point de situation des TER en 2010 : ont été soulignés :

  • la stabilité du trafic et des recettes commerciales (de +1,5%).
  • la grande disparité des activités au sein du réseau TER
  • les efforts réalisés en matière de qualité de service en direction des usagers, consécutifs aux décisions prises par ou en lien avec les autorités organisatrices ( ex : région Paca, Midi-Pyrénées).

Sur l’ensemble des activités de la SNCF, l’on relève des points négatifs (une ponctualité moindre concernant les lignes faisant l’objet d’une médiatisation). Trois lignes sont plus spécialement visées (Paris- Chartres-Le-Mans, l’étoile lyonnaise, la ligne Nimes-Narbonne- Carcassonne- Perpignan) et 12 autres lignes, dites sensibles, vont bénéficié d’un financement pour les améliorer, en lien avec :
- le renouvellement du matériel (décidé par les autorités organisatrices),
- les investissements réalisés par la SNCF (pour faire face à l’augmentation du trafic)
- l’action menée par l’Etat sur ses compétences propres (ex : sûreté, vols, « faits de société »).
Des efforts notamment en terme de travaux restent à poursuivre.

L’actualité en 2011

La SNCF doit anticiper sur les besoins de mobilité des usagers avec des outils et des actions à destination des publics (les jeunes, les étudiants les usagers domicile-travail et les voyageurs en inter-modalités), associés aux besoins des familles et des personnes à mobilité réduite.

Elle souhaite poursuivre ses efforts en matière d’accès aux tarifications, avec un rechargement automatique du titre de transport ou son envoi pour 18 régions en lien avec un programme d’information gratuite en temps réel (afficheurs en gare et services d’informations à distance).

Les associations agréées de consommateurs ont alerté la SNCF sur la transmission d’informations sur les trafics parfois erronées ou décalées, données via les téléphonies mobiles. Elles souhaitent aussi que des équipements soient développés autour des lignes SNCF pour permettre l’utilisation des nouvelles technologies.

Les associations agréées de consommateurs ont soulevé les questions de
- l’application des cartes commerciales en régions et de la coordination nécessaires entre les autorités organisatrices. Ce débat devra être porté devant les autorités organisatrices.

- Une meilleure lisibilité des offres et tarifications en correspondance avec les grandes lignes.
- Une meilleure traçabilité du matériel volé à la SNCF et la mise en place de contrôles permanents de terrain du réseau.
- La présence des représentants de réseau ferré de France aux comités de ligne afin d’aider à la concertation entre la SNCF, les autres exploitants et les usagers.
- Le maintien des services au public tels que les guichets, les agences, les boutiques.
- Le maintien des effectifs de contrôleurs circulant à bord des TER.
-Une application des tarifications entre les régions davantage coordonnée pour l’usager.

En réponse, la SNCF a fait part aux associations agréées de consommateurs :

  • des initiatives prises en régions devant favoriser l’utilisation du transport ferré notamment en expérimentant la gratuité sur certains tronçons régionaux ou la modification de la gamme tarifaire en heures creuses.
  • des évolutions en cours afin de permettre la dématérialisation du billet TER (obtention via les canaux Internet, téléphonie mobile...) avec des expérimentations afin de les fiabiliser en région.
  • des efforts à venir concentrés sur la qualité des services et la qualité de l’offre, en concertation et y compris en régions.
  • des travaux à venir relatifs au cadencement (en lien avec les modifications des horaires) à la demande de RFF et nécessitant de communiquer ensuite sur ces évolutions.

Enfin, localement et s’agissant des compensations à accorder aux usagers consécutives aux retards des trains, la SNCF a précisé que son effort porterait sur l’amélioration de la qualité. Des compensations commerciales sont effectuées aussi en direction des usagers.

@ : hmarchal unaf.fr

Haut de page