UNAF - Réunion entre les associations agréées de consommateurs et la SNCF - 23 juin 2011

Réunion entre les associations agréées de consommateurs et la SNCF - 23 juin 2011

11/07/2011

Illustration article

L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la SNCF le 23 juin 2011. Quatre points figuraient à l’ordre du jour : l’évolution au 1er juillet 2011 du barème kilométrique pour les trains inter-cités et les TER, le déploiement du TGV Rhin-Rhône, la présentation du service annuel 2012 et le projet de décret en cours relatif à l’assouplissement tarifaire qui concerne tous les trains à réservation obligatoire.

Le premier point a concerné l’évolution du barème kilométrique en juillet 2011 pour les trains inter-cités et les TER.

Préalablement, la SNCF a souligné les projets et expérimentations, en cours des Conseils régionaux, relatifs aux services et tarifications : gammes simplifiées, plus lisibles avec des offres très attractives en direction notamment des jeunes, sur des parcours déterminés. Le développement de nouveaux services a été annoncé ainsi que la mise à disposition d’outils d’informations à destination des agents d’escale.
Sur ces points, les associations agréées de consommateurs ont demandé qu’une information soit faite directement aux usagers sur ces nouveautés.

Les offres attractives des trains inter-cités, seront aussi déclinées via les billets électroniques et les services. Une convention signée avec l’Etat doit permettre d’assurer la rénovation des matériels et d’engager des achats supplémentaires. Les associations agréées de consommateurs ont demandé que la prestation de services soit renforcée par la SNCF à bord des trains, grâce aux majorations tarifaires effectuées.

La SNCF a annoncé que la majoration tarifaire serait de + 2,85% sur le billet, tarif normal de seconde classe. Les prix des cartes commerciales d’abonnements (carte 12- 25 ans, séniors, escapades, enfant + ) resteront inchangés. Des évolutions relatives à l’octroi de billets et sur les prestations aux usagers seront mises en place : émission de billets électroniques associant les TER et le TGV.
Les associations agréées de consommateurs ont demandé que les personnels en gare y soient aussi dédiés ou encore que le marquage des kilomètres figure sur le billet.

Le second sujet abordé a porté sur le déploiement au public, du TGV Rhin-Rhône, prévu en octobre 2011. Cette ligne permettra de relier l’Est européen et français, au sud de la France, plus rapidement avec des trains plus directs. Certaines lignes intermédiaires (TER) seront maintenues. Une refonte des horaires est organisée en parallèlle.

Les associations agréées de consommateurs ont demandé :
- que les lignes interrégionales soient optimisées ;
- que les changements prévus de gare (ex : gare d’arrivée) fassent l’objet d’information donnée aux usagers et les correspondances bien assurées. Des améliorations seront apportées notamment en matière de services à bord des trains.

L’effort réalisé par les autorités organisatrices en matière de coût en faveur de l’intermodalité a été mentionné. Les associations agréées de consommateurs souhaitent qu’un effort sur la maintenance des trains soit réalisé ainsi que sur les prix. La SNCF a précisé que ses agents allaient suivre des formations, associées à ce déploiement.

Le troisième sujet portait sur le service annuel 2012 qui vise pour la période 2011-2016, à fiabiliser et moderniser le réseau (pour les voyageurs et le Fret), mettre en service de nouvelles lignes à grande vitesse et faire évoluer les horaires et les offres de sillons. Sont concernées les dessertes des TGV, des TER, des trains d’équilibre du territoire et des Transiliens.
La refonte des horaires à compter de 2012 conduira à fiabiliser l’offre et à améliorer la régularité des trains avec la mise en place d’une nouvelle organisation du cadencement.
Les associations agréées de consommateurs ont demandé si les particularités des horaires (ex : week-ends) seront maintenues dans les nouvelles fiches horaire (elles le seront).

Le quatrième et dernier point a concerné le projet de décret en cours relatif à l’assouplissement tarifaire qui concerne tous les trains à réservation obligatoire. Ce texte vise donc l’assouplissement des tarifs basés sur les périodes de pointe et période normale avec, comme contrepartie l’engagement d’offrir une nette proportion de prix bas contrôlés par l’Etat.

Le tarif réglementé de référence (fonction du barème kilométrique, avec un tarif maximum) se substituera au tarif de base normal et servira de référence aussi aux tarifs sociaux (dont les principes de réduction ne sont pas impactés). Un décret fixera le contrôle de la proportion de billets vendus à un prix réduit tous trains confondus.

Les associations agréées de consommateurs ont demandé que des informations soient données en gare sur les réductions faites.

@ : hmarchal unaf.fr

Haut de page