UNAF - Education aux médias : demandes du CIEM

Education

Education aux médias : demandes du CIEM

01/02/2005

Le Collectif Interassociatif Enfance et Media (CIEM) demande que soit inscrite dans la loi d’orientation sur l’éducation, parmi les savoirs et compétences critiques indispensables, l’éducation aux médias.

Considérer l’éducation aux médias comme un élément fondamental de l’apprentissage de la démocratie conforterait l’école dans sa mission de formation du citoyen. L’école doit désormais apprendre non seulement à lire, écrire, et compter, mais aussi à s’informer et communiquer.

Il est urgent de développer en France une véritable éducation aux médias audiovisuels et sonores systématique et adaptée aux enfants dès leur plus jeune âge.

Le rapport Thélot suggère des pistes et souhaite qu’elles fassent l’objet d’une instruction ou éventuellement d’une expérimentation. Mais il fixe des délais -« au cours des quinze prochaines années »- qui sont incompatibles avec les nécessités immédiates de formation du citoyen.

Le CIEM demande :

1. que soit renforcée l’inscription dans les programmes des différentes dimensions de l’éducation aux médias (initiation au langage audiovisuel et sonore, analyse d’images et de programmes, utilisation des outils du multimédia, compréhension du fonctionnement économique des médias, droits du public, droit à l’image, protection des mineurs, initiation à la recherche d’une information crédible etc.) en s’appuyant sur toutes les possibilités existantes d’initiatives pluridisciplinaires.

2.que soient développés des outils diversifiés et correspondant aux différents niveaux de la
scolarité :

  • création de fonds documentaires, libres de droit, représentatifs de l’environnement médiatique des jeunes et ouvrant aussi sur une formation esthétique variée,
  • production de documents destinés aux jeunes,
  • diffusion des outils déjà existants, renforcement et développement des moyens actuels tels ceux du CLEMI(1) et du SCEREN,(2)
  • diffusion des recherches en ces domaines, à l’intention des équipes pédagogiques.

3. que les personnels soient accompagnés dans la prise en compte de l’éducation aux médias dans leur enseignement et, pour cela :

  • généraliser des modules de formation initiale et de formation continue dans les IUFM à l’attention des enseignants de tous les degrés, y compris les professeurs-documentalistes,
  • constituer dans chaque degré de l’enseignement un réseau de personnes-ressources identifiables et qualifiées pouvant aborder régulièrement et systématiquement ce sujet.

4. que soient développées la formation à l’université et la recherche et, pour cela :

  • Proposer des options information, communication, cinéma, médias dans les cursus universitaires généralistes (DEUG, licence),
  • Développer un programme de recherches permanent sur la manière dont l’environnement médiatique influe sur le comportement et la personnalité des jeunes (décalage entre les valeurs de l’Ecole et celles de l’univers médiatique, fascination des jeunes pour les médias, diversité et suivi de l’offre médiatique, aspects positifs de l’ utilisation des médias...).

Moteur d’innovation et de motivation, l’éducation aux médias est un enjeu de société qui interpelle l’école. Elle concerne différents acteurs (médias eux-mêmes, institutions de régulation, familles, associations, organismes de jeunesse ...) et implique une coordination de leurs interventions.

Haut de page