UNAF - Résultat du baromètre OPE 2012 - volet salariés

Communiqué de presse commun

Résultat du baromètre OPE 2012 - volet salariés


03/04/2012

Logos de l’OPE et de l’UNAF

Conciliation entre vie professionnelle et vie familiale : Un enjeu important de la campagne présidentielle ?

Quelles sont les attentes des Français vis-à-vis de l’entreprise et à l’égard des pouvoirs publics ?

L’Observatoire de la Parentalité en Entreprise (OPE), en partenariat avec l’UNAF, a réalisé une enquête, pour la quatrième année, auprès d’un échantillon représentatif au plan national de 1001 salariés-parents ayant des enfants de moins de 25 ans au foyer.

Les résultats du volet Salariés du Baromètre 2012 mettent en lumière 3 enseignements clés :

  • L’insatisfaction des salariés-parents au regard de l’aide apportée par les employeurs en 2012 est toujours très importante : 75 % des répondants estiment que leur employeur ne fait pas grand-chose pour les aider à concilier vie professionnelle et vie familiale (vs. 70 % en 2011). On constate néanmoins une satisfaction plus forte dans les PME (44 % pour les entreprises de moins de 20 salariés) que dans les grandes entreprises (78 % dans les entreprises de plus de 500 salariés).
  • Pour la première fois depuis quatre ans, deux mesures d’organisation du travail apparaissent dans le TOP 3 des actions les plus plébiscitées par les salariés (sur 20 actions au total), avec en première position la demande de « Règles simples de vie quotidienne comme éviter les réunions tôt le matin ou tard le soir ».
  • Des progrès sont à noter, globalement, dans la mise en œuvre des actions d’aide à la conciliation dans les entreprises, comme par exemple sur l’accès au temps partiel choisi (43 % des répondants nous disent pouvoir en bénéficier vs. 34% l’an dernier) ou le télétravail (19% des répondants vs. 16 % l’an dernier).

Par ailleurs, l’analyse des attentes des salariés vis-à-vis des candidats à l’élection présidentielle fait ressortir certaines réalités spécifiques :

  • Pour 69 % des répondants (65 % des hommes et 73 % des femmes), l’enjeu de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale devrait être pris en compte de façon prioritaire par les candidats. Pour seulement 29 % d’entre eux, cet enjeu n’est pas prioritaire.

Pour les salariés-parents, répondre à cet enjeu passe en priorité par les 3 actions suivantes :

  • Favoriser la flexibilité des horaires (pour 50 % des répondants)
  • Développer les crèches d’entreprise (45 %)
  • Favoriser l’essor du télétravail (37 %)

Au vu de ces chiffres, l’Observatoire de la Parentalité en Entreprise (OPE) et l’Union Nationale des Associations Familiales (UNAF) appellent à une meilleure prise en compte, dans les débats liés à l’élection présidentielle, des enjeux de conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. Prioritaires pour 7 salariés sur 10, ces enjeux touchent à la qualité de vie quotidienne de millions de Françaises et de Français. Plus globalement, ils ont partie liée avec des questions économiques et sociales cruciales pour notre pays : santé et qualité de vie au travail, place des femmes dans l’entreprise, performance économique durable des individus et des entreprises, éducation des enfants et natalité soutenue.

A ce jour, l’OPE regroupe un réseau de 400 employeurs signataires de la Charte de la Parentalité, soit environ 3 millions de salariés concernés en France.

Contact presse OPE : Valérie Pérès
Tél : 06 .11.73.71.86
E-mail : valerie.peres vpconseil.com

Contact presse UNAF : Cécile Chappe
Tél : 01 49 95 36 15
E-mail : cchappe unaf.fr


Image : Logos de l’OPE et de l’UNAF

PDF - 998.7 ko


Haut de page