UNAF - Le cartable électronique, un concept qui progresse enfin vite …

Note d’information

Le cartable électronique, un concept qui progresse enfin vite …

03/08/2000

jquignaux unaf.fr

Au début de cette année, dans le cadre de la réflexion lancée sur le
thème de "Société de l’information et Familles" (Voir l’article
"Pour une politique de l’e-famille / le cartable électronique de
mars 2000"), l’UNAF a contribué à relancer le débat autour de ce
concept qui avait été avancé dés 1986 par la société Apple et auquel,
notamment à l’époque le Centre de Prospective et d’Evaluation du Ministère
de la Recherche et de la Technologie en France s’était intéressé.

Les toutes premières analyses sur ce concept remis à l’ordre du jour
par la diffusion accélérée des nouvelles technologies et de l’Internet
ont conduit l’UNAF à transmettre en juillet 2000 une note à Madame la
Ministre de la Famille et de l’Enfance. En août, deux informations -
dont l’une venant du Ministère allemand de l’Education- sont venus confirmés
la pertinence d’un réflexion prospective opérationnelle sur ce sujet.

Le 11 octobre, une sélection d’une vingtaine d’experts-membres de la
"Fondation Internet Nouvelle Génération" à laquelle a adhéré
l’UNAF se réuniront à l’UNAF pour faire avancer de façon concrète les
réflexions

SOMMAIRE :

<a
href="#Note de l'UNAF à l'attention de Madame la Ministre de la Famille et de l'Enfance: "Un cartable électronique pour tous les enfants en âge scolaire" (Juillet 2000)">Note
de l’UNAF à l’attention de Madame la Ministre de la Famille et de l’Enfance :
"Un cartable électronique pour tous les enfants en âge scolaire"
(Juillet 2000)

<a
href="#Le Ministère allemand de l'éducation annonce que chacun des dix millions d'élèves allemands devrait être doté d'ordinateur portable d'ici 2006.">Le
Ministère allemand de l’éducation annonce que chacun des dix millions
d’élèves allemands devrait être doté d’ordinateur portable d’ici 2006.

(Aout 2000)

Havas Education lance des expérimentations (Août
2000)

<a
href="#Réunion du 11 octobre 2000 "Test et scénario" / FING sur le "e cartable" .">Réunion
du 11 octobre 2000 "Test et scénario" FING sur le "cartable
électronique" .


<a
name="Note de l'UNAF à l'attention de Madame la Ministre de la Famille et de l'Enfance: "Un cartable électronique pour tous les enfants en âge scolaire" (Juillet 2000)">Note
de l’UNAF à l’attention de Madame la Ministre de la Famille et de l’Enfance :
"Un cartable électronique pour tous les enfants en âge scolaire"
(Juillet 2000)

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication
induisent une mutation scientifique, culturelle, sociale et économique
sans précédent. Tous les secteurs d’activités sont déjà touchés
par le déploiement des NTIC qui modifient le rapport de chacun aux savoirs,
au temps, à l’espace et à l’autre.

Parce qu’elles sont les deux principaux foyers de la socialisation,
de la citoyenneté, de la solidarité et de l’avenir, la famille
et l’école se trouvent être de fait les deux matrices de la culture
de l’information et de la communication qu’il convient de
propager pour bâtir une société plus juste, plus cohérente, plus sûre,
plus prospère pour chacun et pour tous.

C’est par rapport à cet objectif -et dans le cadre de la politique
familiale- qu’est proposé ici d’envisager que chaque enfant
en âge scolaire puisse disposer d’un cartable électronique dans
un avenir proche.

Le cartable est en effet ce " contenant ", pratique
et symbolique, propre à l’enfant, qui fait lien entre l’espace
familial et l’espace scolaire. Acheté avec les cahiers et la trousse
le plus souvent par la famille, dédié à contenir les outils de la connaissance
offerts généralement par la collectivité, géré comme un domaine privé
par l’enfant, le cartable et son contenu sont l’objet-ressource
de la triangulation " parents / enfant / enseignant "
et des multiples apprentissages formalisés et informels, explicites
et implicites, qui s’effectuent au sein de cette triangulation
éducative fondamentale. De ce point de vue, le cartable électronique
est fondamentalement une affaire de politique familiale et de politique
de l’enseignement.

Alors que déjà la majorité des travaux dans la plupart des secteurs
d’activité s’effectuent par le recours aux NTIC, l’e-cartable
des enfants en âge scolaire apparaît comme le moyen qui permettra de
façon égalitaire l’accès aux apprentissages puis à la maîtrise
progressive des savoirs, des codes, des ressources et des processus
de l’âge de l’information. Objet-charnière entre la famille
et l’école, placé sous la responsabilité de l’enfant, disposant
d’un accès à l’Internet et d’outils multimédias, il apparaît
comme le lien entre le passé et le futur et comme le moyen de produire
-en sus de la culture générale actuelle- la culture populaire de l’information
sans laquelle la démocratie et les principes républicains risquent demain
d’être vides de sens.

L’enjeu est de taille. Il est sans doute aussi important que celui
qu’avait relevé Monsieur Jules Ferry à l’âge industriel. En
effet, il suppose un nouveau dialogue fondateur entre l’espace
familial, l’espace scolaire et l’espace public. Le limiter
au seul espace scolaire serait en réduire la dimension éducative et
sociétale. C’est la raison pour laquelle une politique globale
-famille, école d’une part ; état, collectivités locales et
familles d’autre part- semble primordiale.

On pourrait imaginer qu’il revienne à la politique de la famille
et de l’enfance, le financement du cartable électronique, et à
la politique de l’enseignement, celui des contenus et de la pédagogie
adaptés. Aux collectivités locales et à la collectivité nationale, le
financement des infrastructures.

Même si elles sont appelées à encore beaucoup évoluer les technologies
de l’information et de la communication sont aujourd’hui suffisamment
sûres pour envisager de relever ce défi. Il convient d’abord de
mettre en œuvre toutes les études, toutes les expérimentations
et surtout de lancer les débats et les enrichir de façon à ce qu’ils
fassent sens pour tous, y compris pour les enfants. Par ailleurs, ayant
pris le virage de l’économie-réseau, la France semble être entrée
dans une période de croissance longue et soutenue propice à la conception
de grands projets destinés à soutenir la formation et la qualification
des enfants.

Pour sa part, avec le concours de la " Fondation Internet
Nouvelle Génération " de l’Internet Society France, l’UNAF
souhaite promouvoir à l’automne 2000, une première action-recherche
visant à initier le dialogue.

Mais au-delà du dialogue, il nous semble que notre pays doit se donner
le moyen d’équiper chacun des enfants au regard des évolutions
à venir. Il s’agit là d’un programme ambitieux et de nature
à modifier et amplifier le rôle des enseignants et celui des parents.
Il s’agit de mettre à portée de l’enfant, dès son enfance,
les outils de sa vie quotidienne mais aussi intellectuelle. A ne pas
le faire, la " fracture Internet " s’accentuerait,
et un tel projet montrerait l’investissement de la nation auprès
de ses enfants.

SOMMAIRE :


<a
name="Le Ministère allemand de l'éducation annonce que chacun des dix millions d'élèves allemands devrait être doté d'ordinateur portable d'ici 2006.">Le
Ministère allemand de l’éducation annonce que chacun des dix millions
d’élèves allemands devrait être doté d’ordinateur portable d’ici 2006.

Le ministre de l’Education allemand Edelgard Bulmahn, vient d’annoncer
que chacun des dix millions d’élèves allemands devrait être doté d’un
ordinateur portable d’ici 2006. Les 44 000 écoles allemandes devraient
avoir accès chacune à Internet d’ici à la fin 2001 contre 12 000 actuellement.
Chaque école sera équipée à cette date de plusieurs ordinateurs puis
chaque classe recevra plusieurs postes fixes. Ce projet est estimé à
80 milliards de marks (40, 9 milliards d’euros). Pour le financer des
partenariats entre l’Etat et les entreprises devront être développés.
(Source : Christine Weissrock - Atelier BNP-Paribas - 10 / 08/2000)

SOMMAIRE :


Havas Education lance des expérimentations

Lors de l’université d’été d’Hourtin, Havas Education a présenté un
prototype de cartable électronique lancé dans le cadre d’un projet développé
avec les équipes de Bordas et Nathan, deux éditeurs de Havas Education
et Référence. Editeurs scolaires reconnus, Bordas et Nathan ont une
cellule de recherche et développement sur le concept du cartable électronique.
L’objectif étant de préparer, à moyen terme, l’avènement d’un nouveau
support électronique nomade que les élèves pourront utiliser en classe
ou à la maison et qui contiendra l’ensemble de leurs manuels, cahiers
d’exercice et ouvrages de référence. Le budget s’élève à plus de 15
millions de francs sur 3 ans.

Les bénéfices attendus sont nombreux, tant pour les élèves que les
professeurs. Selon Havas, le cartable électronique s’inscrira à terme
dans les pratiques pédagogiques en apportant aux élèves le bénéfice
de l’intégration des nouveaux médias (sons, images animées, vidéo, accès
internet...) et la relation directe entre manuel d’apprentissage et
outils de référence (dictionnaires, grammaire, atlas..). Il permet la
personnalisation des manuels pour l’enseignant favorisant la mise en
place d’une pédagogie différenciée. Ce projet va supposer une longue
phase d’expérimentation dans les classes, menée en partenariat avec
le Ministère de l’Education Nationale. Elle débutera à la Toussaint
2000 et un premier bilan aura lieu à la fin de l’année scolaire 2001.
Cette expérimentation nationale permettra de tester un certain nombre
d’hypothèses pédagogiques et techniques avec les élèves et les enseignants.

SOMMAIRE :


<a
name="Réunion du 11 octobre 2000 "Test et scénario" / FING sur le "e cartable" ."><font
size="3">Réunion du 11 octobre 2000 "Test et scénario" / FING
sur le "e cartable" .

Cette réunion aura lieu le 11 octobre 2000 de 9 à 14 heures à l’UNAF.
Elle est réservée aux membres de la Fondation Internet Nouvelle Génération
http://www.fing.org et a pour objectif
de faire travailler une vingtaine d’experts sur la perspective du e-cartable
pour tous les enfants en âge scolaire à l’horizon 2005" Les travaux
seront organisés sur une demi-journée comme suit :

- Le concept et les objectifs

- "Paysage" du cartable électronique (expériences francaises
et étrangères, contenu et services, économie, insertion dans l’éducation,
perspectives techniques, pédagogiques, de services...)

- Démonstration

- Discussion avec le groupe, animée par la FING, sous la forme de commentaires
critiques (constructifs) :Qu’en pensez-vous ? Intérêts et limites ?
Idées d’applications ? Quelles évolutions pourraient être apportées
au concept ?

- Brainstorming

Ces travaux seront préparatoires à l’atelier élargi consacré à la "Parentalité
et Internet" qui se tiendra dans le cadre de la manifestation annuelle
organisée à Autrans (Vercors) depuis 4 ans par l’Internet Society en
Janvier 2001.

SOMMAIRE :

Haut de page