UNAF - L’UNAF a participé à la commission « Emploi, qualification et revenus du travail » du CNIS

L’UNAF a participé à la commission « Emploi, qualification et revenus du travail » du CNIS

23/04/2012

Logo du CNIS

L’UNAF, représentée par Myriam Bobbio, chargée de mission au pôle Économie - Consommation et Emploi, a participé le 26 mars dernier, à la commission « Emploi, qualification et revenus du travail » du CNIS. L’ordre du jour portait sur les rémunérations salariales dans les secteurs marchands et la présentation du rapport concernant la connaissance des services à la personne.

Les différentes sources et définitions sur le suivi des rémunérations salariales ont été présentées.

Le suivi conjoncturel des salaires est assuré par deux indicateurs : le salaire moyen par tête (des comptes nationaux de l’INSEE) et les salaires de base (SMB, salaire mensuel de base et SHBO, salaire horaire de base de la Dares) sur lesquels sont indexés les évolutions du SMIC.
Un suivi annuel des salaires est fourni par les DADS (Déclaration Annuelle de Données Sociales).

L’enquête sur le coût de la main d’œuvre et la structure des salaires (ECMOSS) permet d’analyser la structure des salaires et le coût du travail.

Des études récentes ont permis de lier revenu et niveau de vie des ménages (« Niveaux de vie et activité », dans France Portrait Social 2010), mais également l’effet sur le salaire des femmes de l’interruption de carrière suite à une naissance (« L’impact sur les salaires de la durée d’une interruption de carrière suite à une naissance », Lequien).

Les documents sont disponibles sur :

· Présentation Insee-Dares sur le suivi des rémunérations dans le secteur marchand

· Présentation Acoss sur le suivi des rémunérations dans le secteur marchand

Suite à la demande émanant d’un rapport de la Cour des comptes en 2010, un groupe de travail du CNIS a été constitué pour améliorer la connaissance du secteur des services à la personne (Rapport du groupe de travail du Cnis sur la connaissance des emplois dans les services à la personne). Ce secteur regroupe 21 activités s’exerçant au domicile regroupant :

  • Les services à la famille ;
  • Les services de la vie quotidienne ;
  • Les services aux personnes dépendantes.

Ce secteur est très difficile à cerner par les nomenclatures statistiques actuelles et dépend des sources administratives propres à ce secteur. En l’état actuel existent de nombreux doubles comptes (sur les salariés aussi bien que sur les employeurs) et il est difficile de mesurer, de façon fiable, les créations d’emploi dans ce secteur.

Pour poursuivre le débat, la discutante (Florence Jany-Catrice, Université de Lille) a invité la commission à interroger les concepts d’activité, de statut et conditions d’emploi de ce secteur. Et cela dans un contexte de développement de la précarité et de porosité des frontières établies par les classifications conventionnelles de la statistique.

La commission suivra avec attention la mise en œuvre des recommandations du groupe de travail, visant notamment à :

- mieux évaluer les doubles comptes,
- mieux connaître les conditions d’emploi des salariés des services à la personne,
- améliorer la lisibilité de la diffusion des données du secteur.

Elle a souhaité que ce travail ouvre plus généralement une réflexion de moyen terme sur la façon dont la statistique publique mesure les mutations de l’emploi et des professions.

@ : mbobbio unaf.fr


Image : Logo du CNIS
Haut de page