UNAF - Réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP : suivi des relations sociales proposé par la direction des ressources humaines et visite de l’unité RER A de Vincennes

RATP

Réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP : suivi des relations sociales proposé par la direction des ressources humaines et visite de l’unité RER A de Vincennes


21/05/2012

Logo de la RATP

L’UNAF a assisté à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP le 10 mai dernier au cours de laquelle deux sujets ont été abordés : l’analyse et le suivi des relations sociales proposé par la direction des ressources humaines et la visite des locaux de l’Unité RER A de Vincennes.

L’on relève une baisse du nombre de journées de grèves. Les organisations syndicales ont aujourd’hui, en cas de difficultés, la possibilité de demander une rencontre au titre de l’alarme sociale à laquelle l’entreprise doit répondre dans les 5 jours. En cas de désaccord, l’organisation syndicale a un mois pour déposer un préavis de grève. Cette procédure de dialogue plus poussé a généré une diminution de la conflictualité (baisse des préavis).

La modernisation de la RATP et les relations qu’elle entretient avec le STIF et les obligations qu’elle a envers lui, ont conduit à faire évoluer et à mieux organiser les relations sociales en interne de façon décentralisée et à accompagner le dialogue par davantage de formation.

Le nouveau contrat conclu avec le STIF exige des efforts de production. Il comporte, en outre, des objectifs qualitatifs à défaut de quoi l’entreprise RATP peut être pénalisée.

Les associations ont reconnu l’importance des efforts faits en matière de communication à destination les usagers y compris via les agents RATP : davantage de dialogue et d’information donnés aux voyageurs : les représentants de la RATP ont souligné l’importance d’informer systématiquement les usagers en cas d’incidents.

Si des efforts de productivité sont exigés (en réponse aux demandes du STIF), les résultats positifs sont ensuite ré attribués au financement de l’entreprise pour son infrastructure.

La RATP a indiqué que la modernisation du réseau était engagée avec notamment, sur le long terme, l’automatisation des lignes.

Une visite du Poste de Commande Centralisé (PCC) de l’Unité RER A de Vincennes a été effectuée. Le PCC vise la régulation automatisée quotidienne des trains (circulation des trains, respect des intervalles, dispositions en cas de retards et d’avaries telles que coupures instantanées en cas de gênes sur la voie...). Les principales causes « tiers » d’irrégularités sont aujourd’hui principalement dues aux malaises et accidents de voyageurs. Enfin, la RATP a rappelé la hausse continue du trafic (soit + 3%/ an).

@ : hmarchal unaf.fr


Image : Logo de la RATP
Haut de page