UNAF - Commission Sécurité de la SNCF du 7 juin 2012

Commission Sécurité de la SNCF du 7 juin 2012


25/06/2012

Logo SNCF

L’UNAF a participé à la Commission sécurité de la SNCF le 7 juin dernier. Une baisse des évènements pouvant donner lieu à conséquences graves a été constatée. Les efforts de la SNCF en matière de sécurité et de prévention seront poursuivis.

L’accidentologie liée au franchissement des passages à niveau a été abordée de façon très large au cours de cette séance.
Aujourd’hui il existe plus de 15 800 passages à niveau actifs (ouverts sur le trafic), situés généralement hors agglomérations.

Le franchissement de ces passages à niveau représente moins de 1% des accidents de la route mais les risques concernent aussi les camions, les bus, les transports de Fret, faisant parfois des victimes des deux côtés.

|Les associations ont souhaité que les pénalités soient renforcées en cas d’infractions aux règles, que les mesures et outils de prévention soient renforcés y compris par la mise en place de formations.|

La SNCF travaille sur les améliorations que le système ferroviaire pourrait apporter pour faire face aux risques :

- renforcement des systèmes de signalement,
- marquages aux passages,
- rappel des règles du Code de la route,
- rappel des règles de priorité et de l’interdiction de doubler à proximité des passages à niveau,
- respect des signalisations,
- mise en place de radars à proximité des passages à niveaux.

La SNCF met par ailleurs en place des mesures en cas de passage de transports exceptionnels. Concernant ces derniers, les participants ont demandé que ceux-ci privilégient le transport ferré et non le transport routier : toutefois leur importance oblige, pour certains, à les effectuer sur route.

Si une tendance à la baisse est observée depuis une dizaine d’année concernant les collisions véhicules-trains, bris de barrières, les accidents restent stables en nombre de victimes (dans les véhicules) mais augmentent depuis 2 ans, pour les piétons, jeunes utilisateurs de baladeurs.

La SNCF a rappelé que les infractions au Code de la route constituaient la majorité des causes d’accidents qui sont dus à l’inattention, au défaut de maîtrise du véhicule, passages en chicane, conducteurs surpris par l’arrivée du train.
Une vigilance accrue est de plus nécessaire vis à vis de leurs positionnements (ex : proximité d’un carrefour giratoire).

Un suivi du comportement des usagers doit être renforcé aussi. La SNCF a indiqué que des expérimentations et actions étaient en cours (détecteurs de franchissements, installations de feux visibles, marquages au sol). Elle a rappelé l’objectif de non création de passages à niveau pour toute nouvelle ligne et leur suppression progressive ou amélioration quant aux plus préoccupants (leur liste va être actualisée).

Les associations ont posé la question des réouvertures de lignes et des passages à niveau : un certain nombre d’entre elles est réactivé et la modification des passages à niveau vise, pour la plupart, des petites communes avec des changements à opérer supposant des travaux et le renvoi des automobilistes aux distances les plus proches.

@ : hmarchal unaf.fr


Image : Logo SNCF
Haut de page