UNAF - Dossier thématique - « Les lieux de vie des enfants »

Recherches Familiales

Dossier thématique - « Les lieux de vie des enfants »


02/02/2005

Illustration article

L’intégralité des articles de ce numéro est accessible en ligne sur le portail documentaire de l’UNAF.

Intoduction

Selon des chercheurs de l’INSEE et du CREST, se fondant sur un retraitement de l’enquête Emploi de l’INSEE, « le surpeuplement du logement est un facteur à part entière des difficultés scolaires : à revenu et diplôme des parents donnés, les adolescents vivant dans un logement où les enfants sont au moins deux par chambre souffrent nettement plus souvent de retard scolaire que les autres enfants. Au total, plus de la moitié des adolescents de quinze ans vivant dans un logement surpeuplé sont en retard au collège contre un tiers seulement des adolescents disposant d’une chambre à part entière ».
Les conditions de logement et, plus largement, l’habitat et les lieux de vie, sont des facteurs qui influencent fortement le développement de l’enfant, tant au niveau scolaire, comme nous le constatons ici, qu’au niveau psychologique et social. L’étude de ces lieux de vie, objet « physique » de prime abord facilement « objectivable », nous permet ainsi d’appréhender le milieu dans lequel l’enfant vit son enfance et se construit en tant qu’adulte.
Où vivent les enfants aujourd’hui ? Quels sont leurs lieux de vie ? Les disciplines (et donc les méthodes de recherche) se croisent dans ce dossier thématique pour nous offrir une description et une analyse détaillées de ces lieux qui constituent et dévoilent autant de milieux de vie, le milieu étant le contexte économique, social, psychologique et familial dans lequel l’enfant évolue.
Tout d’abord, Claudine Pirus, démographe, dresse un état des lieux très « matériel » de la question, principalement à partir du retraitement de l’enquête famille. Les lieux de vie physiques diffèrent alors selon la situation géographique et la situation socio-économique du ménage et évoluent selon le parcours familial (arrivée ou départ des enfants, évolution du parcours matrimonial ou professionnel des parents...).
Ensuite, nous abordons deux lieux plus spécifiques. Il ne s’agit plus de décrire le cadre matériel (l’habitat), mais d’analyser les interactions sociales dans ces cadres. Julie Delalande, anthropologue, nous raconte et analyse ce qui se passe dans une cour d’école. Ce lieu, constitué de coins et de cachettes, est l’un des premiers cadres d’apprentissage de la vie en société.
Nathalie Crouzet-Chapon, enseignante en sciences de l’éducation, porte, quant à elle, son regard sur la vie intrafamiliale (et interfamiliale) des enfants placés en famille d’accueil. Le positionnement physique dans la famille, au moment du repas, pour le coucher, lors des rencontres avec la famille « naturelle » et les rites de prises de possession de cet espace sont autant de signes qui positionnent l’enfant au sein de cette famille et lui confèrent un statut entre passager et permanent, entre familier et étranger.
Nous retournons ensuite sur un regard plus statistique et démographique avec Juliette Halifax, démographe, pour étudier plus spécifiquement les lieux de vie des enfants adoptés : la migration physique d’un lieu de vie à un autre, avec les différents modes, retrace les diverses formes de migration « familiale ».
Nous aborderons pour conclure une nouvelle forme de lieux de vie : la résidence alternée. Une décision judiciaire, en cas de séparation parentale, donne forme à un nouveau cadre de vie physique au sein de la famille : le lieu de vie familial n’est plus une simple et unique résidence, avec un appendice lorsque l’enfant allait chez l’autre parent qui n’en avait pas la « garde », mais est double dès l’origine. Le traitement juridique (textes, doctrine et jurisprudence) de la résidence alternée, effectué par Isabelle Corpart, dévoile une conception sociale et psychologique de la parentalité, et aura probablement pour l’enfant des conséquences qui seront progressivement de plus en plus visibles sur ces deux plans (Gérard Neyrand, sociologue).
Ce numéro présente également deux articles dans la partie « Travaux ». Le premier, écrit par Loïg Le Sonn, sociologue, est une monographie familiale d’une famille de marins pêcheurs de Douarnenez : la reproduction sociale et familiale, forte, n’est pas uniforme. Elle est fortement influencée par le rang de l’enfant dans la fratrie, les espoirs que sa place suscite, les exigences qui lui sont imposées et les moyens qui lui sont offerts dès sa naissance.
Le second, de Marie-Blanche Tahon, sociologue, nous dévoile les « tenants et aboutissants » d’une nouvelle loi votée au Québec permettant l’union civile pour les homosexuels et, plus particulièrement, la parenté conjointe pour un couple lesbien. Sous l’apparence d’un élargissement des droits pour les homosexuels, cette loi induit de fortes inégalités entre les sexes et les choix sexuels, notamment en ce qui concerne la parenté.

Gilles Séraphin


Sommaire

Dossier thématique
Introduction - Gilles SERAPHIN
Les enfants dans leur logement :parcours familial et contexte social - Claudine PIRUS
La cour d’école :un lieu commun remarquable - Julie DELALANDE
Une constellation de lieux en accueil familial : l’omniprésence de la question des places - Nathalie CHAPON-CROUZE
Grandir hors de sa famille biologique. Cadre de vie des pupilles de l’État et des enfants adoptés - Juliette HALIFAX
La séparation du couple parental et le choix de la résidence de l’enfant - Isabelle CORPART
La résidence alternée, réponse à la reconfiguration de l’ordre familial. Les enjeux d’un débat. - Gérard NEYRAND

Travaux
L’impact du contexte familial dans le destin de cinq frères et sœurs d’une famille de marins pêcheurs de Douarnenez - Loïg LE SONN
Mariage homosexuel, bimaternité et égalité :la loi québécoise instituant l’union civile - Marie-Blanche TAHON

Lecture critique
« La cour de récréation. Contribution à une anthropologie de l’enfance », Julie Delalande - Catherine PUGEAULT-CICCHELLI
« Les enfants pauvres en France », CERC - Gilles SERAPHIN
« Ce que nous savons des jeunes », Catherine Pugeault-Cicchelli, Vincenzo Cicchelli, Tariq Ragi - Bruno RIBES
« La morale de la question sociale »,Numa Murard - Gérard NEYRAND
« L’accompagnement des parents », Bruno Ribes - Gérard NEYRAND
« Le handicap en chiffres », synthèse réalisée par Cécile Brouard - Myriam LAPIDUS , Gilles SERAPHIN
Présentation des auteurs

Bon de commande Recherches Familiales (tous numéros)
PDF - 1.4 Mo


Haut de page