UNAF - 10 octobre 2012 : L’UNAF a participé à la réunion ente les associations agréées de consommateurs et la SNCF

10 octobre 2012 : L’UNAF a participé à la réunion ente les associations agréées de consommateurs et la SNCF


29/10/2012

Logo SNCF

L’UNAF a participé à la réunion ente les associations agréées de consommateurs et la SNCF le 10 octobre 2012.

L’évolution de l’offre d’ici 2 ans (2014 et +) et les projets envisagés des dessertes ont été abordés.

Quatre axes sont concernés : Atlantique - Sud-est - Nord et Est. Depuis plus de 20 ans, des lignes nouvelles ont été lancées pour les dessertes terminales avec une création d’offre générant des investissements en matériels et infrastructures nouvelles. L’augmentation des coûts (charges en investissements matériels, péages...) engendre des contraintes supplémentaires qui pèsent sur les budgets. La SNCF a évoqué la situation aujourd’hui déficitaire de certains trains, et l’augmentation continue et forte des péages prévue pour 2014 qui pose question.

S’agissant du TGV, la SNCF a indiqué qu’au-delà des lignes nouvelles, certaines liaisons sont en déficit. Est également en cours de réflexion la viabilité commerciale des liaisons comme celle de Paris – Bordeaux Arcachon, qui sera maintenue le week-end.
De plus, l’arrivée plus soutenue de la concurrence sur le réseau pourrait perturber les liaisons radiales. Il reviendra à Réseau Ferré de France d’attribuer les sillons réservés par les entreprises ferroviaires qui proposeront leurs offres. La SNCF a aussi rappelé que d’ici fin 2012, l’organisation via le 4e « paquet ferroviaire » de la concurrence ferrée voyageurs devrait parachever la transposition au niveau des États de la mise en concurrence. Actuellement, le 3e paquet ferroviaire vise l’organisation de la concurrence internationale par l’autorisation du cabotage entre liaisons internationales.
Rappelons que le règlement Obligations de service public (OSP) -transport par chemin de fer ou par route- d’octobre 2007 précise les conditions de mise en concurrence pour toute autorité organisatrice -AO- à compter du 3 décembre 2009. Les États ont 10 ans (soit jusqu’en 2019) pour l’appliquer.

La SNCF a indiqué travailler sur les liaisons transversales demandant une organisation plus adaptée. Elle a souligné par ailleurs, l’importance d’effectuer au mieux les grandes liaisons et les liaisons même plus courtes effectuant du cabotage y compris via le TGV.

Les associations ont demandé que les usagers soient clairement informés de l’existence de toutes les liaisons y compris transversales, condition nécessaire pour emprunter les trains et optimiser leur rentabilité.

La SNCF a précisé que les sujets des dessertes reliant aujourd’hui Paris à Neuchâtel et Berne étaient en cours de discussion et souligné sa préoccupation vis à vis des trains intersecteurs à long parcours situé au sud de Bordeaux. Les associations ont souhaité que les choix de trains à tarifs moins élevés ne se fassent pas que sur des longs trajets et que l’on puisse compléter les trains longs avec d’autres effectuant plus de cabotage. Il a été souligné pour cela l’impact positif des liaisons effectuées en TER vis à vis du TGV soit + 30% de trafic. De plus, des efforts de ponctualité et d’amélioration des cheminements dans les gares ont été demandés pour l’accès aux trains (avec information à l’avance sur les voies, les quais) et une amélioration des correspondances. Davantage d’équité a été demandée sur les systèmes de réservation.

Des disparités ont été constatées sur les réservations proposées pour certains trains (ex Paris- Briançon). De plus, les associations ont souhaité être informées avant toute suppression de desserte et demandé dans ces cas que les usagers des TGV puissent utiliser aussi les TER sans réservations obligatoires ensuite.

La SNCF a annoncé la diffusion des horaires pour le service annuel 2013, qui feront l’objet d’une mise à jour périodique sur le site Internet. S’agissant de la construction des horaires 2014 ils font l’objet de discussion dans les comités techniques des autorités organisatrices.

Une information a ensuite été faite sur l’ouverture des ventes pour la période d’hiver qui s’étend du 15/12 au 9/2 et sur l’ensemble de l’offre. Des promotions associées aux services ont été annoncées ( auto- train, junior...).

Enfin, dernier sujet évoqué, le diagnostic complet sur les expérimentations effectuées en vue de faire évoluer la politique menée sur les relations à distance entre la SNCF et les usagers (réponses via le 36 35) et sur les relations entre agents et clients-usagers.
Des progrès notables ont été effectués : gains de temps, amplitudes horaires (serveurs vocaux), échanges de billets. Concernant le serveur seul (hors agents) une complexité d’utilisation a été pointée (nouveaux utilisateurs). D’autres évolutions concerneront le système de distribution des appels et réponses aux demandes faites via les nouvelles technologies. Ceci permettra de faciliter le dialogue avec la personne adéquate.

D’autres évolutions concerneront le système de distribution des appels et réponses aux demandes faites via les nouvelles technologies. Ceci permettra de faciliter le dialogue avec la personne adéquate.

Les participants ont été invités à acter la refonte du protocole de médiation et le renouvellement du protocole d’accord auxquels ils sont associés.

@ : hmarchal unaf.fr


Image : Logo SNCF
Haut de page