UNAF - Rencontre entre les associations agréées de consommateurs et le Réseau Ferré de France

Rencontre entre les associations agréées de consommateurs et le Réseau Ferré de France

12/11/2012

Logo de Réseau Ferré de France

L’UNAF a participé à la rencontre réunissant Réseau Ferré de France -RFF- et les associations agréées de consommateurs le 22 octobre 2012. En introduction aux échanges, les conclusions de l’audit réalisé par l’école polytechnique de Lausanne en 2005 sur l’état du réseau national français ont été rappelées et confrontées à l’état actuel du réseau. Rapport en ligne.

Des progrès ont été constatés : le vieillissement du matériel s’est ralenti. Si les travaux ont été multipliés par 2 ( maintenance lourde) entre 2005 et 2012, beaucoup reste à faire. La nécessité de rester vigilants sur les équipements associés aux infrastructures comme les caténaires et les systèmes de signalisation « sujet majeur » pour les années à venir a été pointée.

La volonté du ministre de tutelle, Frédéric Cuvillier, ministre délégué chargé des Transports, est de poursuivre et renforcer l’effort sur le plan de modernisation du réseau et de procéder à l’évaluation de tout nouveau projet.

S’agissant de la gouvernance et du projet de réforme du ferroviaire, le gouvernement souhaite créer un gestionnaire d’infrastructures ferroviaires, qui reprendra notamment l’actuel gestionnaire du réseau ferré RFF, et qui sera rattaché à la SNCF « au sein d’un pôle public ferroviaire unifié ».

Le Fret SNCF poursuit sa baisse d’activités et les prévisions de production (utilisation de voies de services, de triage) sont moindres que prévu. L’activité des opérateurs de Fret autres que SNCF est en hausse (c’est 30%de l’activité tenue par d’autres entreprises de transports). Concernant les évolutions envisagées par le Fret, notons la volonté d’utiliser à bon escient le rail/route : camions associés au ferré combiné.

Les lignes :
- TGV : un léger repli est constaté
- TET : équilibre prévu à 2013-2014
- TER : baisse de - 0,5% - Il a été évoqué par ailleurs l’expérimentation du plan de dessertes difficile à « tenir »
- Transiliens : activité en hausse de +0,5% avec une demande très forte en fréquence trains/kms et une demande du STIF d’augmenter le nombre de trains.

Le lancement d’un nouveau service à destination des usagers de l’Ile-de-France et de ceux venant de Paris, à moindre coût et de bonne qualité a été rappelé : 4 à 5 allers-retours par jour de Marne la Vallée à Lyon vers Montpellier ou Marseille. Les associations ont posé la question de l’accès de ce nouveau service au départ des gares centrales et de la mise en place d’un mode spécifique de transport devant aider à la desserte des différents accès (tramway express ?).

Les horaires  : Le service 2013 sera mis en œuvre le 9/12 et 25% des horaires seront modifiés. Les différentes étapes de mise en place de ces nouveaux horaires ont été explicitées. Cela nécessite une négociation avec l’ensemble des autorités organisatrices.

Point sur le service Médiation de la SNCF : Les représentants de RFF ont fait part du bilan et du suivi des mesures prises par la Médiatrice de la SNCF, notamment pour améliorer les lignes sensibles en 2012.
La majorité des recommandations formulées a été traitée et intégrée en 2013 et des décisions ont été prises par ailleurs concernant certaines lignes associées aux travaux, aux contraintes de rames, aux améliorations des correspondances.
Les associations souhaitent que l’information relative aux travaux soit communiquée par anticipation aux usagers. L’UNAF a soulevé la question de l’organisation globale des plages réservées aux travaux. Cette organisation obéit à une logique de réseau avec une information partagée en temps réel.

La poursuite des grands chantiers devant aboutir à une diminution des temps de trajets a été annoncée.

Un effort sera poursuivi sur les équipements (les signalisations, caténaires...) avec une politique d’axes à mettre en œuvre en lien avec les autorités organisatrices qui impacteront le réseau. Parmi les inflexions, est notée la prise en compte du respect de la bio-diversité.

Les responsables de RFF ont souligné la nécessité, au vu des volumes de travaux engagés, de faire face aux demandes de sillons avec des réponses de qualité. Une présentation du chantier de Paris – Rive Gauche impliquant RFF a enfin été faite.

@ : hmarchal unaf.fr


Image : Logo de Réseau Ferré de France
Haut de page