UNAF - Réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP du 13 novembre 2012

Réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP du 13 novembre 2012

26/11/2012

Logo RATP

L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP le 13 novembre 2012. Trois points figuraient à l’ordre du jour :

  • 1/ Présentation des schémas directeurs des lignes A & B du RER ;
  • 2/ Point sur la maintenance des ascenseurs ;
  • 3/ Contribution de la RATP au Plan de déplacements urbains d’Île-de-France (PDUIF) prévu pour 2013-2020.

1/ Schémas directeurs de la ligne A du RER  : la démarche engagée est la suite de celle déjà menée pour les lignes C et D du RER ainsi que pour la partie Nord de la Ligne B.
Elle poursuit l’objectif d’amélioration de la performance au quotidien, la meilleure gestion de situations perturbées, l’évolution de l’offre, notamment au niveau des dessertes des gares, et la qualité de service, en coordination avec les actions des entreprises de transports.

La RATP a rappelé :

  • l’évolution très importante du trafic avec des branches très chargées depuis une dizaine d’années ;
  • la complexité du réseau, (Nord-Ouest au Sud-Est) sur lequel les deux opérateurs (RATP – SNCF) interviennent mais avec des marges opérationnelles réduites (trafic et branches chargés, régularité difficile. Des actions communes entre les deux opérateurs sont prévues.

La RATP a précisé que des effort d’amélioration avaient été faits avec l’achat de matériels nouveaux en 2009 puis fin 2011. Ces efforts se poursuivront jusqu’en 2014, puis jusqu’en 2017, avec plus de places offertes. La RATP a précisé que se poursuivait aussi le déploiement des écrans associés au projet « Image », actuellement en expérimentation dans certaines gares avec un objectif multimodal, et en couronne, étendu à Paris d’ici 2016.

En cas de perturbations, la meilleure synergie sera recherchée entre les opérateurs (RATP/SNCF) au niveau notamment de l’exploitation et de l’information en gare aux usagers. L’outil d’information en temps réel (SIEL) sera adapté aussi.

Les améliorations à venir concerneront la prise en compte des usagers dans le processus de concertation sur les schémas engagés dans les communes visées jusqu’en 2015.

La RATP a précisé que les propositions faites par la RATP et validées par le STIF visaient le long terme : régularité optimisée et prise en compte des difficultés (gestion des trains lors de situations perturbées, dessertes améliorées de bout en bout, meilleure information, propreté, rénovation de certaines gares afin de mieux les adapter au trafic. Une évolution de l’offre est aussi prévue avec des dessertes d’extrémités Sud et Nord Ouest renforcées avec de nouveaux matériels le matin et le soir. Si des efforts sont faits pour communiquer les messages aux usagers lors des perturbations, il reste aujourd’hui à les optimiser via les circuits d’information.

Ligne B du RER  : Le STIF a intégré l’amélioration de la ligne B (sud) : les efforts concerneront la signalisation, l’exploitation (infrastructures, dessertes, gares). La rénovation se fera avec le rapprochement des exploitants et une meilleure gestion en temps réel.

2/ Une présentation de la maintenance des ascenseurs a été faite aux associations. La RATP a indiqué suivre le nouveau contrat l’associant au STIF qui porte sur le confort et l’accessibilité, et l’engagement d’affichage sous – de 48h de l’information maintenance. Les associations ont souhaité que la RATP conserve ce service en dépit des efforts financiers (réduction de coûts) qui pourraient être demandés.

3/ La contribution de la RATP au Plan de déplacements urbains d’Île-de-France (PDUIF) prévu pour 2013-2020, qui concerne l’évolution des transports, la circulation des marchandises et le stationnement a été abordée. Certains indicateurs ont été donnés : baisse de 4% du trafic automobile à Paris, augmentation de l’usage des transports collectifs (+2% à Paris, + 2,6% pour la petite couronne, et 1,2% pour la grande couronne) . A noter également, une augmentation forte et concentrée de l’usage du vélo à Paris.

Connaître la manière dont les Franciliens se déplacent est essentiel pour préparer l’avenir des transports franciliens, définir et prévoir les services et les infrastructures de transport, ainsi que pour planifier le développement urbain de la région Ile-de-France.

Les résultats de la consultation réalisée auprès des franciliens, collectivités, partenaires économiques... seront pris en compte avec la mise en place d’objectifs à tenir : place plus importante aux piétons, aux vélos, aux transports en commun, pacification de la voirie, avec des défis tels que l’attention portée aux personnes à mobilité réduite, conditions associées aux usages motorisés, accessibilité de l’ensemble de la chaîne de déplacements et adaptation de l’offre (de banlieue à banlieue).

Enfin, la RATP a annoncé avoir engagé une réflexion sur les bus et la qualité de service (BHNS) ainsi que sur la modernisation du métro. Sont en cours de réflexion, l’organisation des pôles d’échanges associés aux gares de banlieue, les solutions associées à la billétique, l’amélioration et la diversification de l’accès aux canaux de vente, les nouveaux services (pôles..), l’accessibilité de l’information voyageurs...

@ : hmarchal unaf.fr


Image : Logo RATP
Haut de page