UNAF - L’UNAF a assisté à la réunion du Conseil consultatif des consommateurs de la SNCF

L’UNAF a assisté à la réunion du Conseil consultatif des consommateurs de la SNCF


03/12/2012

Logo SNCF

Le 16 novembre dernier, l’UNAF a assisté à la réunion du Conseil consultatif des consommateurs réunissant la SNCF et les associations agréées de consommateurs.

Sophie Boissard, Directrice générale déléguée “Stratégie et développement” de la SNCF a dressé un état des évolutions actuelles. Elle a rappelé l’importance du système ferroviaire, plébiscité en tant qu’outil au service de la cohésion sociale et moyen de transport public, et qui constitue également un élément majeur de l’attractivité du territoire. Le modèle économique SNCF reste tout à fait compétitif : qualité de service aux usagers, prix et aides publiques, en comparaison des autres pays de l’UE.

Le système ferroviaire subit une situation de tension dans ses nœuds principaux au niveau notamment de Rhône-Alpes, Nord-Pas-de-Calais, Ile-de -France, Haute et Basse-Normandie, alors qu’il doit répondre dans un même temps aux demandes de travaux, de maintien à niveau, de ré-génération, le tout en maintenant avec exigence la prise en charge du trafic quotidien. Tout cela demande une organisation industrielle robuste associée.

Plusieurs orientations sont prévues pour améliorer la performance. Elles font suite aux conclusions formulées à l’occasion des Assises du ferroviaire : mise en place d’un pôle public unifié avec un gestionnaire unique de plein exercice, d’une gouvernance plus ouverte (avec des acteurs multiples y compris les usagers, les entreprises ferroviaires : fret, voyageurs, longue distance internationale, niveaux régionaux).
Pour cela, une réforme devrait se concrétiser par un projet de loi ferroviaire avant l’été, confirmé par Frédéric Cuvillier, Ministre délégué auprès de la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche.

Les associations ont soulevé les questions de la visibilité de l’offre : vis à vis des opérateurs et des objectifs poursuivis concernant le Fret et les trains d’équilibre du territoire (TET) : quelle offre et quels services seront proposés dans l’avenir, avec quels moyens associés ?

Le Directeur général Sécurité et qualité de service, Alain Krakovitch, est intervenu sur les incidents récents intervenus notamment à la Gare du nord où des trains sont restés bloqués durant plusieurs heures avec des passagers à l’intérieur et des incidents à répétition dont la descente de voyageurs sur les voies entraînant des alertes radio. Les associations ont demandé que des informations soient faites aux usagers pour les autoriser ou non à sortir du train. Autre incident : le vol de câbles perturbant la circulation des TGV dans le Sud- Est et sujets à mesure spécifique.

Point sur les grands travaux : ont été abordés les chantiers aux grandes radiales du Sud-Ouest : Paris- Aquitaine (Tours-Bordeaux), Limoges-Toulouse, Centre Paris-Clermont et du Sud Rhône-Alpes ainsi que pour la transversale sud : Bordeaux-Marseille. Les travaux concernent aussi le renouvellement des voies, la modernisation des aiguillages, et les lignes grande vitesse : Sud- Europe Atlantique, Bretagne- Pays-de-Loire ( raccordements) et Sud-PACA avec des pôles intermodaux obligeant à des interruptions prévues. Les travaux de rajeunissement du réseau devraient s’échelonner entre 2015 & 2025.

Un allongement de temps de parcours vers la Bretagne et vers Bordeaux de 10 à 15 minutes se poursuivra jusqu’à l’ouverture de la Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique (SEA). Les participants ont demandé que l’information voyageurs soit améliorée sur ces perturbations avec une meilleure prévisibilité des travaux : une bonne réactivité peut gagner en régularité.
La SNCF a précisé la mise en place d’une « garantie voyage » qui tiendra compte de ces perturbations.

S’agissant de la régularité, la SNCF a précisé que des progrès étaient constatés : baisse des grands retards, qualité de l’avitaillement et noté la satisfaction des usagers vis à vis de l’information donnée en amont. Des efforts restent toutefois à faire sur la qualité de l’information.

Il a été rappelé le lancement, en juin dernier, du nouveau programme de fidélité « Voyageur » de la SNCF et de son succès : doublement du nombre de voyageurs porteurs de cartes de réduction et des demandes d’avantages associés. Lire le communiqué de presse SNCF en ligne.

A noter le bilan également positif du lancement de l’ID Bus vers l’Europe du Nord.
La volonté d’élargir l’offre de tarification TGV sur les dessertes longues (+ d’ID TGV) tout en tenant compte d’une demande de prix attractifs aussi sur des plus courtes distances a été affichée par la SNCF.
La mise en place du TGV économique avec davantage de petits prix au départ de Marne la Vallée et vers le Sud-Est a été rappelée. Même si des efforts ont été faits (ex : axe atlantique ), les associations ont regretté les ralentissements et retards dûs aux travaux qui remettent en cause la régularité (ex : axe Sud-Est). Toutefois, des efforts sont fait en parallèle sur la qualité du confort à bord pour l’usager.
Les participants ont demandé que les Transiliens bénéficient d’un confort identique et déploré un prix de TGV qui reste trop élevé en moyenne.

Convention Trains d’équilibre du territoire (TET) : un point a été fait par la direction Inter-cités SNCF sur la convention liant l’Etat à la SNCF depuis décembre 2010 afin d’assurer leur équilibre. Des choix sont effectués afin de mieux répartir et optimiser les trajets TET avec une partie de la ligne aussi transférée à la région ; toutefois il a été demandé que la fréquence et le nombre de trains soit aussi optimisés sur certains axes (ex / Paris – Nevers). La SNCF est confrontée à l’augmentation des péages qui déséquilibre les financements et qu’elle doit compenser mais aussi à la nécessité de renouveler les matériels avec un coût associé. La convention devrait être prolongée fin 2012 à la demande de l’Etat.S’agissant du fret l’effort à poursuivre est d’améliorer le nombre de camions transportés mais ceci reste dépendant aussi des sillons, doit se faire en lien avec les régions et pays traversés. Les associations agréées de consommateurs ont regretté que trop de camions transitaient aujourd’hui sur les axes routiers du sud Ouest ( frontière espagnole) via Hendaye . Elles ont regretté les investissements autoroutiers faits au détriment du ferré .

La démarche de rénovation des gares sera poursuivie avec un investissement dédié pour les grandes gares, en régions, et en Ile de – France ; elle vise la qualité de service, l’inter modalité, la mise en accessibilité, le maintien du patrimoine, en lien avec la hausse des trafics.

@ : hmarchal unaf.fr


Image : Logo SNCF

PDF - 73.3 ko


Haut de page