UNAF - Assemblée générale et conférence sur la protection de l’enfance

UDAF 50 - Manche

Assemblée générale et conférence sur la protection de l’enfance


01/07/2013

L’assemblée générale 2013 de l’UDAF de la Manche s’est tenue au château de la Crête à Granville le 31 mai dernier. L’ensemble du mouvement familial départemental avait été convié, de même que les partenaires de l’UDAF, les élus, les organismes sociaux, les institutions et les salariés de l’association.

La première partie de l’après-midi a été consacrée à la protection de l’enfance.

Six ans après le vote de la loi du 5 mars 2007 portant réforme de la protection de l’enfance, deux acteurs majeurs de l’application de la loi dans le département ont été conviés à échanger :
- Philippe Bas, sénateur de la Manche et ancien ministre de la santé et des solidarités qui a, en 2007, défendu et fait voter la réforme. Aujourd’hui, vice-président du Conseil général, il a un rôle central en matière de protection de l’enfance dans la Manche,
- Catherine de la Hougue, juge des enfants au tribunal de Coutances qui, au quotidien, est confrontée aux difficultés rencontrées par les enfants et les familles.

Ces deux personnalités, assumant de lourdes responsabilités, ont pris le temps d’expliquer leur rôle dans la chaîne des décisions qui sont prises dans l’intérêt de l’enfant, le respect de ses droits et ses besoins fondamentaux (éducatifs, physiques, intellectuels, sociaux et affectifs).

En effet, lorsque les parents rencontrent des difficultés dans l’exercice de leur responsabilité, la législation prévoit deux modes de protection : la protection dite administrative, sous l’autorité du président du Conseil général, et la protection judiciaire, sous l’autorité des juges.

Si la loi du 5 mars 2007 a donné la primauté à la protection administrative, le rôle du juge des enfants est particulièrement important.

La conférence a réuni près de 130 personnes. L’UDAF est dans son rôle lorsqu’elle propose au mouvement familial de la Manche de réfléchir aux enjeux de société qui traversent toutes les familles.

La seconde partie de l’après-midi a été consacrée à l’Assemblée générale ordinaire et a réuni plus de 90 personnes : activité de l’année 2012, démarches entreprises, bilan budgétaire et financier, rapport moral et projets à venir, autant de points qui se sont succédé.

Philippe Roussel, dans son rapport moral, a rappelé qu’en 2012 un nouveau directeur était arrivé à l’UDAF en la personne d’Ugo PARIS. Monsieur Roussel a également remercié la DRJSCS. d’avoir rendu un avis favorable au plan pluriannuel d’investissement pour la construction de la nouvelle antenne à Cherbourg. Enfin, le Président de l’UDAF est revenu sur les nouveaux projets de l’association : le soutien aux tuteurs familiaux et l’aide éducative budgétaire.

Le rapport d’activité présenté par le secrétaire de l’UDAF, Eugène Lemerre, a rappelé les missions principales qui guident l’association au quotidien :
- représenter les familles, toutes les familles, dans les conseils, organismes et assemblées locales, départementales ou régionales issus de l’Etat comme des collectivités locales,
- donner un avisaux pouvoirs publics, en diffusant un journal trimestriel, s’emparer de sujets d’actualité et rencontrer les élus,
- mettre en place des actions en faveur des familles : en développant la médiation familiale, en gérant un service de protection des majeurs, en accompagnant les familles par l’aide éducative budgétaire, etc...

Rachel Coutard, trésorière de l’UDAF, a présenté le rapport financier de façon détaillée. Chacun a constaté que l’UDAF est dans une situation financière saine, ce qui va lui permettre de poursuivre l’amélioration de ses services et la réalisation de ses projets. Néanmoins, le contexte national, tant sur le plan économique que financier, doit inciter à une gestion de plus en plus prudente et rigoureuse. Le commissaire aux comptes, Monsieur Bossard, a ensuite certifié les comptes et n’a formulé aucune observation.

Le Directeur, Monsieur Paris, a également présenté des éléments sur l’activité des services de l’UDAF, notamment en mesures judiciaires de protection des majeurs et en mesures judiciaires d’aide à la gestion du budget familial.
S’agissant des MJPM, Monsieur Paris s’est félicité d’une activité en hausse en 2012, s’établissant à 2014 mesures (+3,28%). En revanche, en MJAGBF, l’activité a baissé de 11 mesures (soit -5,64%) s’établissant à 184.
Les effectifs quant à eux ont cru de 2,60 équivalents temps plein, atteignant au 31 décembre 2012, 81,90 ETP, soit 88 salariés.

Deux votes étaient organisés :
• l’un pour le renouvellement du conseil d’administration ; 7 candidats ont été élus :

  • Madame CAMPOS Chantal-Marie,
  • Monsieur DUMAINE Didier,
  • Madame FAUVEL Jeannine,
  • Madame de QUIEVRECOURT Hélène,
  • Monsieur LEMERRE Eugène,
  • Madame PERRET Bernadette,
  • Monsieur VERLEYEN Jean-Marie.
    • l’autre suite à la démission d’une élue désignée ; Madame Anne-Marie SAUSSAYE (APEI) a été élue.

Cette Assemblée a été clôturée par l’intervention de Laurent Clévenot, secrétaire général de l’UNAF.

Haut de page