UNAF - L’UNAF a participé à la réunion du Haut Comité de la Qualité de Service dans les Transports

L’UNAF a participé à la réunion du Haut Comité de la Qualité de Service dans les Transports


14/10/2013

Logo du site Qualité Transports

L’UNAF, représentée par Stéphane Bernardelli, administrateur en charge du dossier « Transports » a participé à la réunion du Haut Comité de la Qualité de Service dans les Transports le 3 octobre dernier. L’extension de son périmètre d’observation aux transports du quotidien (réseau Transilien et TER) a été rappelée aux participants.

L’indice mensuel général est consultable pour 5 lignes RER SNCF- RATP et 8 lignes du Transilien. Cet indice figure sur le site Internet depuis début septembre : les indicateurs fournis sont mis à jour périodiquement avec les données portant plus particulièrement sur la ponctualité.

S’agissant plus particulièrement des TER , les indicateurs sont fournis pour l’ensemble des lignes pour la France entière et par région (trains ponctuels, trains retardés, trains annulés).

Se mettront progressivement en place, les analyses relatives :

  • aux transports collectifs des grandes agglomérations de plus de 500 000 habitants (une baisse des critères à 250 000 habitants a été demandée),
  • aux autocars longue distance,
  • aux transports maritimes et fluviaux réguliers (hors croisières).
    Sur ce sujet, les participants ont demandé :
  • que les causes des retards soient identifiées et recensées (météo comprise), ainsi que l’accessibilité des lieux intermodaux pour les personnes à mobilité réduite ; ils souhaitent également que les indicateurs s’étendent aux trains transfrontaliers, et aux liaisons effectuées par car par le Service public. Outre une meilleure information sur les retards, les participants ont enfin demandé que les efforts faits par les différents acteurs puissent converger avec des indicateurs uniques.
  • Les travaux en cours s’inscrivant dans le contexte des évolutions réglementaires communautaires relatifs à la médiation ont été rappelés : rappelons que pour les transports, la médiation intervient à l’issue des réponses données aux voyageurs par les services clientèle et qui ne leur conviennent pas. La médiation est différente de la gestion des réclamations : les travaux en cours portent sur l’état des lieux existant dans les différents modes et sur les évolutions possibles. Les participants ont souhaité que la qualité observée des médiations telle qu’effectuées ne soit toutefois pas remise en cause.
  • Les nouvelles technologies mises au service de la qualité de service dans les transports ont aussi été évoquées (accès aux titres de transports, places de parking, informations des usagers). Les services d’information multimodaux existent à l’échelle locale en lien avec les autorités organisatrices et les entreprises de transports. Ils viseront à simplifier l’achat des titres : les participants ont, sur ce point, souligné l’importance de vérifier la qualité de l’information donnée en temps réel.
  • Les axes d’évolution concerneront les nouveaux modes tels que le co- voiturage, le vélo. La billettique est aussi concernée avec, notamment, une simplification de l’achat et la validation des titres, et une interopérabilité commune aux autorités organisatrices. Les participants ont souhaité que :
  • l’achat puisse être sécurisé en cas de perte du support (ex : téléphone mobile),
  • l’information soit multimodale et pour un trajet effectué de bout en bout.
    S’il y a une incitation à harmoniser l’accès aux titres, aujourd’hui les tarifications proposées peuvent être fonction des choix des autorités organisatrices et quels que soient les opérateurs.
    L’UNAF a souhaité que la prise en compte des tarifications spécifiques intègre les tarifs sociaux : ex Cartes familles nombreuses.
    Les manques ont été soulignés : paiements parfois rejetés et effectués en doublon, nécessité d’avoir plusieurs titres pour effectuer des déplacements via différents modes (sur ce point, des réflexions sont en cours (CEE) pour simplifier l’achat des différents titres).
  • La SNCF a fait un point sur l’amélioration des relations avec les voyageurs : une évolution vers une information adaptée en temps réel (avec itinéraires) est souhaitée.
  • Deux dispositifs nouveaux : Parking Map (cartographie en temps réel des parkings disponibles) et Opportom par France direct (application qui vise à déterminer le niveau d’affluence des services) ont été présentés avec l’intention d’inciter les services publics à s’engager sur le partage d’informations.

Les participants ont souhaité connaître les places existantes libres réservées aux personnes à mobilité réduite, les niveaux d’accessibilité des bâtiments, et demandé également que leurs accès leur soit traduit dans d’autres langues.

Site à consulter

@ : hmarchal unaf.fr


Image : Logo du site Qualité Transports
Haut de page