UNAF - L’UNAF et les associations agréées de consommateurs rencontrent la SNCF

L’UNAF et les associations agréées de consommateurs rencontrent la SNCF


06/01/2014

Logo de la SNCF

L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la SNCF le 12 décembre dernier.
1/ La liaison TGV France Espagne a été inaugurée le 15 décembre dernier. Elle reliera Barcelone de Paris, Lyon, Marseille et Toulouse (sillons nouveaux).

Le trajet entre Paris et Barcelone dure désormais 6h25 mais le temps de parcours devrait être ramené à 5h35 lorsque l’intégralité du trajet se fera à grande vitesse. En effet, le trajet entre Nîmes et Perpignan se fait encore sur des lignes ferroviaires dites « classiques ». Le parcours desservira 17 villes.

Pour les associations, la durée de trajet de « bout en bout » reste encore trop longue. Elles ont aussi posé des questions relatives aux systèmes communs de sécurité existants et ont regretté l’arrêt concomitant de la mise en circulation des trains de nuit « Elipsos » existant vers l’Espagne, ce qui pénalise les voyageurs vis à vis de cette offre
(+ lire).

La SNCF a souligné l’importance de l’évolution amorcée entre les deux entreprises (SNCF et la compagnie de chemins de fer espagnole Renfe) concernant l’ouverture de la liaison Figueras-Barcelone sans correspondance.

2/ Les évolutions en matière de confort et de propreté à bord des rames ont été présentées. Des indicateurs ont été installés afin de mesurer la satisfaction des voyageurs et des études ont été lancées sur la qualité.

Des agents (opérateurs de propreté) sont affectés pour certaines liaisons à bord des trains (ex : Paris- Marseille-Nice). La question des modalités de gestion des déchets à bord des voitures a été soulevée par les associations.

Les mesures de la qualité de service se développent et les actions se renforceront via les signalements qui seront étendus et que pourront faire les contrôleurs aux plateaux d’assistance. Des tests sont effectués pour associer l’usager à cette politique durant son voyage (ceci concernera les TGV).

3/ L’offre ID Bus : Les changements de comportements des usagers vis-à-vis des voyages avec l’utilisation de nouvelles mobilités (ex : co-voiturage) sont constatés. Une offre alternative est aujourd’hui proposée par la SNCF afin de tenir compte des attentes observées. L’offre de voyage via ID Bus vise à donner une réponse à un coût attractif et stable, moins élevé que le train, aux usagers en alternative à la voiture et au train. Cette offre est aussi accessible aux personnes à mobilité réduite et le billet peut être acheté en dernière minute. Les liaisons offertes qui sont à destinations européennes doivent comporter des liaisons de cabotage nationales limitées à 50% du trafic total de la desserte, l’activité principale étant le trafic international.

Les liaisons strictement locales, urbaines et régionales sont du ressort des autorités organisatrices locales (villes, régions) par délégation de service public.

Ces liaisons resteront complémentaires sans se substituer au train.
La SNCF a indiqué que pour les usagers des modes motorisés, l’IDTGV était moins émetteur de CO2. De plus, elle a fait le constat que 60% des usagers du service voyagent dans ID bus avec la SNCF pour la première fois.

4/ Puis, les sujets à aborder pour 2014 entre la SNCF et les associations agréées de consommateurs ont été listés.

@ : hmarchal unaf.fr


Image : Logo de la SNCF
Haut de page