UNAF - L’UNAF a assisté au 4<sup class="typo_exposants">e</sup> Comité de suivi de la convention d’exploitation des trains d’équilibre du territoire

L’UNAF a assisté au 4e Comité de suivi de la convention d’exploitation des trains d’équilibre du territoire

10/06/2014

Logo SNCF

L’UNAF a assisté le 2 juin dernier, au 4e Comité de suivi de la convention d’exploitation des trains d’équilibre du territoire (TET) : les sujets de l’exploitation, du bilan à fin 2013 et début 2014 de la convention ont été abordés.

Une analyse des objectifs contractuels a été effectuée : ils concernent la ponctualité, le confort et l’information voyageurs à bord des rames. Si les indicateurs sont globalement satisfaisants en 2013 et à la fin du premier trimestre 2014 (notamment pour l’information des usagers, reçue en situation normale), ils le sont moins au niveau :

  • de l’information reçue en situation perturbée (à fin 2013)
  • de la propreté (notamment des toilettes : des améliorations devront être apportées et un nouvel état d’avancée sera fait au cours de l’année 2014).

Les améliorations notées portent sur :

  • la régularité (depuis 2013) ;
  • la ponctualité y compris pour les trains de nuit ;
  • la suppression des trains (mars, avril 2014) avec une baisse des causes associées aux matériels roulants (après une hausse en 2013) ; les causes externes demeurent stables en 2013 (soit 25%), elles augmentent début 2014 sur certains trains (Sud-Ouest, Centre).
    Même si les participants ont relevé les efforts engendrant de meilleurs résultats, ils ont aussi relevé certains points d’insatisfactions :
  • mise en qualité des rames au départ du train (ex : Paris-Cherbourg) ;
  • demande de fiches horaires pour la ligne Paris- Troyes- Belfort- Mulhouse (un suivi sera effectué) ;
  • meilleur suivi des fraudes.

Les participants ont fait part de leur inquiétude sur les conséquences des changements de périodes de validité qui concerneront les billets dits « open » qui subsisteront (sans réservation) mais qui passeront de 2 mois à 7 jours vis à vis des usagers : un suivi sera aussi effectué.

De plus, la question des modalités des enquêtes de satisfaction
effectuées a été posée .

Plan d’action « Régularité » : le plan national mis en place en 2011 pour les lignes dites sensibles est arrivé à échéance pour la majorité des lignes. Une progression de la régularité a été observée et les efforts se poursuivront en 2014 notamment pour :

  • le Sud-Ouest
  • le Centre.
  • la ligne Paris- Troyes- Belfort- Mulhouse (circulations, matériels, infrastructures, dessertes, gestion de l’information ).

Parmi les premières avancées, notons un travail d’amélioration pour une meilleure insertion des trains Intercités dans le trafic Transilien, des investissements au niveau des matériels, un engagement autour de la qualité, et de la mobilisation des équipes.

Les actions entreprises concernent aussi le Sud (suivi de la ligne Bordeaux-Nice), le Nord (Paris Caen Cherbourg). Les débats seront poursuivis, les travaux ayant un impact direct sur la circulation des TET. Les participants ont demandé que les dessertes, aujourd’hui supprimées ou réduites pour cause de travaux, soient réintégrées dans la convention d’objectifs (transversales Sud).

Autres points évoqués :

  • l’information : les améliorations peuvent être effectuées en lien avec les usagers aux lieux impactés ;
    Le taux de souscription au service « Service info trafic » observé est de 20% depuis mars 2013.
  • l’accessibilité tarifaire : une offre économique est en cours hors convention pour augmenter le remplissage des rames ;
  • les services innovants proposés au usagers (e billets, services porte à porte, repas à la place...).

Les participants ont demandé que les offres commerciales soient plus adaptées aux attentes des usagers. Ils ont souhaité que l’offre puisse être mieux soutenue en raison du recul observé de la fréquentation des TET.

@ : hmarchal unaf.fr


Image : Logo SNCF
Haut de page