UNAF - CESE : « Le dialogue social : vecteur de démocratie, de progrès social et de compétitivité »

CESE : « Le dialogue social : vecteur de démocratie, de progrès social et de compétitivité »


16/06/2014

Logo du CESE

« Le dialogue social : vecteur de démocratie, de progrès social et de compétitivité » : ce sujet figurait à l’ordre du jour de la séance plénière du Conseil Économique, Social et Environnemental réuni le 10 juin dernier.
Rapporteur : Jean-Luc Placet, au nom de la Section du Travail et de l’Emploi.

Le CESE n’a pas adopté le projet d’avis par 78 voix pour (dont celles de l’UNAF), 16 voix contre et 74 abstentions. L’adoption d’un projet d’avis en séance plénière requiert un nombre de votes « pour » supérieur à la moitié des votants.

Pour info, déclaration du groupe de l’UNAF qui s’était positionnée en faveur du projet d’avis

Le projet d’avis arrive à point nommé dans le calendrier de la négociation sur la qualité du dialogue social, les instances représentatives du personnel (IRP) et la présence syndicale. Chaque piste y est détaillée, argumentée et les recommandations sont porteuses d’innovation et de modernisation de ce dialogue. Même si les débats ont été longs et difficiles, l’aboutissement aujourd’hui avec toutes les composantes de la société civile est la preuve que les principaux concernés auraient certainement intérêt à s’en saisir pour faire avancer le progrès social, la compétitivité et plus globalement l’intérêt général.

Le Groupe de l’UNAF retient avec intérêt certaines recommandations, plus que d’autres, lorsqu’elles desserrent l’étau du paritarisme classique, prenant en compte les salariés dans leur environnement familial notamment, s’agissant de la nécessaire conciliation vie familiale – vie professionnelle.

Ce projet d’avis est important, car il visite aussi des aspects du dialogue social, qui vont au-delà du champ historique des relations entre salariés et employeurs au sein des entreprises.
En effet, en considérant qu’il faut protéger et respecter les accords de branche issus du dialogue entre partenaires sociaux historiques, pour le Groupe de l’UNAF, il existe une place pour le dialogue social territorial permettant d’explorer des champs nouveaux en particulier en négociant des accords qui intéressent la vie des salariés en dehors de l’entreprise.

De même, la vie des salariés au sein de l’entreprise est de la responsabilité des organisations syndicales et patronales, elle ne s’arrête pas à la porte des entreprises, elle continue dans le quartier, dans la ville, dans les villages. Dans cette démarche innovante, les associations familiales avec les autres forces de la société civile permettront la construction d’un nouveau dialogue social porteur d’avenir pour les salariés et leurs familles.

Le Groupe l’UNAF soutient l’avis lorsqu’il précise que le rôle du CESE dans le dialogue social doit être confirmé. La tenue, chaque année d’une Conférence sociale au CESE est effectivement une avancée, qu’il convient de saluer. Le Groupe de l’UNAF demande toutefois que les prochaines conférences sociales intègrent la représentation familiale et ce d’autant plus lorsqu’il est question d’y traiter les problématiques liées à la protection sociale et plus précisément à la branche famille ou encore à la jeunesse.

Le Groupe de l’UNAF a voté pour le projet d’avis.

@ : cmenard unaf.fr


Image : Logo du CESE
Haut de page