UNAF - Lutter contre la cybercriminalité : une conférence de synthèse et d’étape.

Internet et familles

Lutter contre la cybercriminalité : une conférence de synthèse et d’étape.

04/03/2005

A l’initiative du Club « Perspectives et Réalités », le 3 mars 2005, s’est tenue à l’Assemblée nationale, la conférence « Internet : paradis du crime ? Lutter contre la cybercriminalité ».

En la présence de Dominique Perben, Garde de Sceaux, Ministre de la Justice et de Patrick Devedjian, Ministre Délégué à l’Industrie, cette conférence a réuni l’ensemble des acteurs publics, privés et associatifs engagés dans la lutte contre les contenus et les usages illicites ou préjudiciables de l’Internet.

Dans le domaine de la sécurité des usages familiaux et de la protection de l’enfance, l’UNAF, en la personne de Jean-Pierre Quignaux, a rappelé l’ensemble de son action et les nombreux partenariats qu’elle a tissés avec les acteurs publics et privés de l’Internet depuis 5 ans et a insisté sur le fait que, pour être pertinentes, les mesures juridiques et réglementaires, judiciaires et policières, prises au cours de ces toutes dernières années, devaient faire l’objet d’une politique ambitieuse d’accompagnement, de sensibilisation et d’éducation en direction des jeunes et des familles. Il a été notamment souligné l’absence d’information didactique de la part des grands médias classiques, des chaînes de TV et des radios du Service Public, desquels les familles attendent une action éducative en direction du grand public.

Pour l’UNAF, a-t-il été rappelé, la loi n’a de sens que si elle est connue et comprise par tous et que si elle est justifiée. Le phénomène de l’Internet est un fait de civilisation et nécessite de constuire une civilité de ses usages. A cet égard, la politique de l’UNAF vise à promouvoir certes une politique de sécurité de l’Internet mais surtout une politique visant à une maîtrise culturelle et technique par toutes les familles de l’Internet et de ses enjeux de société.

Par ailleurs, l’UNAF s’est félicitée d’une part, de la coopération qui existe désormais entre les Pouvoirs publics, les acteurs privés et associatifs de l’Internet, notamment au travers de la plateforme d’analyses et de rencontres que constitute le Forum des Droits de l’Internet (dont l’UNAF est l’un des premiers membres fondateurs) et d’autre part du fait qu’enfin, les fournisseurs d’accès à l’Internet aient lancé, avec le soutien du Ministère de l’Industrie, le label « Net+sûr », label que l’UNAF demandait depuis maintenant plusieurs années.

Pour un rappel de l’ensemble des mesures prises pour lutter contre les diverses formes de criminalité sur Internet, voir :
http://www.industrie.gouv.fr/portail/ministre/index_declarations.html
Pour se procurer les actes de cette conférence au moment de leur sortie :
[http://www.convention-democrate.fr->http://www.convention-democrate.fr

Haut de page