UNAF - L’UNAF a participé à la rencontre entre les associations agréées de consommateurs et le Réseau ferré de France

L’UNAF a participé à la rencontre entre les associations agréées de consommateurs et le Réseau ferré de France


26/01/2015

Logo de RFF

Le 16 janvier, s’est tenue la rencontre réunissant les associations agréées de consommateurs dont l’UNAF et le Réseau ferré de France.

Une présentation de la réforme ferroviaire a été faite par Jacques Rapoport, nouveau président délégué du directoire par intérim de la SNCF, qui dirige SNCF réseau (actuel Président de RFF), composante du nouvel établissement public formé de 3 entités (SNCF, SNCF Réseau, SNCF Mobilité). Cette nouvelle entité vise l’intégration de l’ensemble des activités de gestionnaire de l’infrastructure et de transporteur dans un groupe unifié.

Les priorités du réseau ont été évoquées : rénovation, modernisation, investissements importants engendrés par les coûts des travaux. Il a été précisé que les régions compétentes pour créer ou exploiter les lignes d’intérêt régional devront financer les travaux de renouvellement des lignes à faible trafic.

Les suites des accidents de personnes (traversées de voies, passages à niveau) ont été soulevées. Des mesures sont actuellement en cours pour mieux détecter toutes présences via les radars.

L’ouverture au marché des autocars a été abordée. Leur place reste non substituable au train pour couvrir les déplacements le nécessitant. Une évaluation est en cours.

Les prévisions relatives au trafic et aux recettes ont été données :

  • un trafic en baisse 2014-2015 (TGV, TER ) en raison des investissements,
  • stabilité des trains d’équilibre du territoire (TET) jusqu’en 2016 et du Transilien.

Les associations ont posé la question du manque à gagner issu de la non application de l’éco taxe poids lourds : les recettes, par principe affectées à l’agence de financement des infrastructures de transports (AFITF), bénéficieront de l’augmentation des taxes associées au gazoil et à l’essence, à compter de 2015.

Les projets de lignes TGV « Atlantique », de l’Est et du Sud (Tours-Bordeaux, Le Mans- Rennes avec 4 lignes ferroviaires) à échéance 2017 ont été abordés : + 800 kms de lignes nouvelles avec des gares connectées (TET, TER, Fret) desservant les régions concernées.
L’adaptation des horaires et des dessertes devra être effectuée en amont de la mise en service progressive des lignes nouvelles : les dessertes, les horaires futurs devront être finalisés en concertation avec les collectivités.
Les associations ont soulevé les questions de la densité du trafic en résultant dans les gares parisiennes. Des travaux sont en cours et des évolutions porteront sur l’accessibilité avant 2017 (ceci concerne aussi SNCF Mobilité : halls, gares).

Les associations ont posé la question de l’information des usagers sur les changements : une phase de dialogue est nécessaire avec les voyageurs sur les évolutions prévues à échéance 2017.

Les questions des difficultés entraînées par des suppressions de trains (ex : week-end) impactant les déplacements des voyageurs ont été soulevées. Il a été demandé que les conditions de réservations tiennent compte des modifications en raison des travaux avec une information claire sur les offres de voyages possibles.

Une continuité des rencontres entre les associations agréées de consommateurs et SNCF Réseau a été souhaitée de part et d’autre.

@ : hmarchal unaf.fr


Image : Logo de RFF
Haut de page