UNAF - Transport : l’UNAF a participé au Haut comité de la qualité de service dans les transports

Transport : l’UNAF a participé au Haut comité de la qualité de service dans les transports


04/05/2015

Logo Qualité Transports

Le 16 avril dernier, l’UNAF a participé à la réunion du Haut comité de la qualité de service dans les transports. Un exposé a été fait par le Directeur général sécurité et qualité du service ferroviaire de SNCF, sur la gestion de crise et la prise en charge des voyageurs.

L’enjeu de sécurité, de gestion de crise, comme celui de la qualité de service est une préoccupation majeure de la SNCF : de nombreux aléas affectent le réseau malgré les contraintes auxquelles il est confronté : incidents caténaires, d’exploitation, retards, pannes, ayant un impact sur les horaires.

Il a été rappelé les différentes phases d’intervention de la SNCF en cas de crise : estimation du retour à la normale, moyens mis en œuvre à destination des usagers (comme l’information), correspondances à gérer en y associant le personnel et la prise en charge des voyageurs jusqu’à leur domicile, mise en place des services de substitution, avitaillement...

Les participants ont souhaité une meilleure anticipation notamment en matière de disponibilité du personnel en région. Ils ont noté l’amélioration de l’information même si des attentes subsistent. Toutefois les participants souhaitent une meilleure information, plus directe et notamment sur les suites du parcours. Les questions des moyens mis en place en gares et celle des difficultés des voyageurs dues aux matériels ont été soulevées.

Un bilan 2014 de la qualité de service a été effectuée. Parmi les constats, l’on note :

  • une augmentation des taux d’annulation de vols avec une stabilité de la ponctualité (retards à l’arrivée) des vols intérieurs mais dégradée pour les moyens courriers et en amélioration pour les longs courriers ;
  • S’agissant des TGV, il est observé une meilleure ponctualité mais une hausse des taux d’annulations ;
  • les résultats de la ponctualité des trains intercités est insuffisant (12,3% de trains Intercités en retard, dus à de nombreuses causes y compris externes (intempéries, travaux, inondations...) ;
  • la ponctualité des TER : elle est en augmentation mais les taux d’annulation varient selon les régions ;
  • pour le réseau Transilien et le RER une hausse de la ponctualité est observée avec des différences selon les lignes.

Si la question de la lisibilité des fiches horaires a été soulevée, il a été souligné l’amélioration globale de la qualité annuelle de service en Ile-de-France. Des indicateurs relatifs au transport routier (ceci serait possible pour les transports réguliers longue distance par cars) ont été demandés.

Un point d’étape du projet Grand Paris express a été fait : il a été précisé que la demande d’amélioration du réseau existant n’était pas occultée. Ce projet concerne plus de 200 kms de nouvelles lignes et 69 gares à l’horizon 2030. Une restructuration des bus accompagnera cette évolution allant du réseau aux gares nouvelles. Cela devrait permettre d’alléger, en partie, le trafic. Les efforts porteront sur l’accessibilité, la continuité, les gares.

@ : hmarchal unaf.fr


Image : Logo Qualité Transports
Haut de page