UNAF - L’UNAF participe au Groupe de travail du Cnis « Améliorer l’observation des ruptures familiales et de leurs conséquences sur les conditions de vie des familles »

L’UNAF participe au Groupe de travail du Cnis « Améliorer l’observation des ruptures familiales et de leurs conséquences sur les conditions de vie des familles »


04/05/2015

Logo du CNIS

L’UNAF, représentée par M. Rivière, administrateur, participe depuis le 5 mars 2015, au Groupe de travail du Cnis intitulé « Améliorer l’observation des ruptures familiales et de leurs conséquences sur les conditions de vie des familles ».

Suite au rapport du Haut Conseil de la famille sur les ruptures familiales, ce groupe de travail, présidé par Claude Thélot, a pour objectif d’améliorer les connaissances sur les situations de ruptures familiales, incluant le divorce et les autres séparations, le décès d’un des membres du couple et la « maternité célibataire ». Les ruptures avec enfant(s) seront examinées en priorité sans écarter les ruptures sans enfant.

Les travaux du groupe de travail - qui incluront l’outre-mer dans la réflexion et qui s’attacheront à la catégorisation sociale des personnes concernées - s’articuleront autour de quatre axes, qui reprennent ce qui a été identifié dans le rapport du Haut Conseil (voir le mandat du groupe de travail).

Le rapport sera livré fin 2015. Il proposera des recommandations à mettre en œuvre dans les deux à trois ans à venir pour améliorer la mesure des ruptures familiales et de leurs conséquences. Il intégrera également des éléments de réflexion à plus long terme sur les évolutions de concepts, d’outils, de méthodes à envisager pour rendre compte les modifications profondes des modes de vie.

Un point d’étape oral sera fait début juin 2015 à l’occasion du colloque du HCF le 9 juin 2015 sur « Les ruptures familiales : affaire publique, affaire privée ? »

@ : mbobbio unaf.fr


Image : Logo du CNIS
Haut de page