UNAF - ARJEL : L’UNAF était présente à la conférence de presse de M. Christian Eckert, Secrétaire d’Etat chargé du Budget

ARJEL : L’UNAF était présente à la conférence de presse de M. Christian Eckert, Secrétaire d’Etat chargé du Budget


04/05/2015

Logo de l’ARJEL

L’UNAF était présente à la Conférence de Presse de Christian Eckert, Secrétaire d’Etat au Budget lors de sa visite à l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (Arjel). L’UNAF était représentée par Olivier Andrieu-Gérard, coordonnateur du pôle « Média-Usages Numériques », membre la Commission Spécialisée de l’ARJEL chargée de la prévention de l’Addiction et membre de l’Observatoire des jeux.

A cette occasion, l’ARJEL a présenté son nouveau site d’auto-évaluation EVALUJEU qui sera mis en ligne le 6 mai prochain. Le site EVALUJEU est un site de prévention du jeu d’argent, développé avec le soutien de l’association SOS Joueurs et de Marc Valleur, Chef de Service à l’Hôpital Marmottan, membre du Collège de l’ARJEL et de l’Observatoire des Jeux.

Le site, qui s’adresse aux joueurs et à leur entourage, proposera dans le respect strict de l’anonymat de l’utilisateur :

  • Une auto-évalution de la pratique de jeu à partir de l’Indice Canadien du Jeu Excessif. Sera ainsi défini, pour le joueur, un niveau de risque basé sur un code de 4 couleurs ;
  • Des conseils personnalisés et adaptés aux regards des thématiques particulières du joueur révélées par le test d’auto-évaluation (problématiques financières, psychologiques, etc …) ;
  • Des rubriques « conseils et informations » approfondies pour le joueur et pour son entourage, accessibles directement ;
  • Des informations plus générales sur les outils de modérations et les systèmes d’exclusion de jeu.

Après avoir rappelé la qualité de l’action mise en œuvre par l’ARJEL depuis 2010 et salué le lancement de ce nouveau site, le Secrétaire d’Etat au Budget a rappelé les dispositions prises dans le volet « jeu » de la loi consommation (notamment le renforcement des capacités juridiques de l’Arjel) puis a présenté les mesures visant à améliorer la prévention et la prise en compte du jeu excessif qui seront incluses dans le projet de loi sur le numérique dont la date d’inscription au calendrier parlementaire est encore incertaine. Il s’agira notamment :

  • D’élargir les missions de l’ARJEL à la lutte contre le jeu excessif ou pathologique. En particulier, les données transmises par les opérateurs de jeu pourront être utilisées pour mettre en place des modèles de repérage préventif des joueurs problématiques. Rappelons que, selon l’étude publiée par l’Observatoire des jeux le 16 avril, quelques 200 000 joueurs seraient en situation de jeu excessif et 1 million en risque modéré (+ lire) ;
  • De proposer aux joueurs de poker en ligne, des modérateurs de temps de jeu, venant compléter les modérateurs de mises ;
  • De simplifier les procédures judiciaires contre les opérateurs illégaux, en agissant directement auprès des fournisseurs d’accès, sans action préalable auprès des hébergeurs.

Le secrétaire d’Etat a également évoqué d’autres dispositions à l’étude :

  • La capacité de l’ARJEL à organiser la médiation entre les opérateurs et les joueurs ;
  • Le développement de mécanismes de co-régulation entre homologues européens afin de diversifier l’offre de jeu légal (notamment proposer des parties de poker entre opérateurs agréés européens).

Enfin, le Secrétaire d’Etat a rappelé les données de l’enquête de l’Observatoire des jeux relatif aux mineurs : 1/3 des mineurs de 15 à 17 ans ont joué à des jeux d’argent et ce, en dépit de l’interdiction légale, en particulier le jeu de grattage. Dans ce contexte, le Secrétaire d’Etat a souhaité que lui soit transmis un bilan et des perspectives de renforcement des actions menées dans le cadre du jeu responsable dans le réseau physique.

Site à consulter

@ : ogerard unaf.fr


Image : Logo de l’ARJEL
Haut de page