UNAF - L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP le 12 mai 2015

L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP le 12 mai 2015


18/05/2015

Logo RATP

L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP le 12 mai 2015

Un point d’actualité a été fait avec des questions portant sur :

  • le renouveau du métro (carrelages, éclairages) : le manque de lisibilité du aux nouveaux éclairages notamment des quais a été soulevé ;
  • la lecture du nom des stations aux portes palières pour laquelle des efforts sont poursuivis ;
  • l’état des avancées des travaux prévus, notamment l’extension au Nord de la ligne 14 en cours de démarrage, l’élargissement acté du quai à la station Nanterre-Université et le site d’’éco-pâturage (gare d’Orsay). Les questions ont été soulevées sur le nombre de stations restant à rénover et les délais des travaux, de la lisibilité aux bornes d’information voyageurs notamment pour les bus et l’information, y compris sonore, à destination des usagers à améliorer notamment à la station RER Denfert.

A l’issue de la présentation du rapport de la médiation pour 2014 et de ses recommandations, le sujet du renouvellement des voies et du ballast –RVB- de la ligne A du RER a été traité. Ces aménagements seront effectués à l’horizon 2021 et par étapes, avec des interruptions du trafic par zones débutant à l’été 2015.
Un rapprochement avec la SNCF Réseau a été effectué et d’autres travaux sont menés en parallèle dans les gares situées au-delà (Maisons Lafitte – Poissy, Cergy, Ligne L de Sartrouville à Cergy).
Pour pallier aux coupures du trafic (dont le report des charges sur d’autres lignes et axes), des études ont été menées et un partenariat associe des entreprises.
Un plan de transport permettra de réorganiser l’offre : métro, Tramway, dessertes des lignes de Transilien. Sont aussi prévus :

  • un dispositif d’accompagnement comprenant la présence humaine,
  • des itinéraires de substitution : simulateurs en ligne, signalétiques, aménagements , co-voiturage, taxis (un site sera dédié « RVB RATP.fr) ;
  • des conseils à destination des usagers. Une campagne de communication a débuté fin 2014 et une seconde, plus spécifique sera effectuée à partir du mois de juin 2015 (notamment pour le RER A ) pour informer et alerter les voyageurs (affichage, dépliants, médias...) de l’interruption prévue entre « La Défense » et « Auber ». Des signalétiques seront aussi installées. L’information sera déployée sur l’ensemble des réseaux sociaux. Il est prévu un retour d’expériences. Des interruptions seront poursuivies entre « La défense » et « Nation » durant les semaines d’été, entre 2016-18 puis jusqu’en 2021 ( Nanterre Université –Étoile, Auber- Vincennes) : les associations ont souhaité plus d ’explications.

Un 3e sujet portait sur l’information sur média distant pour le RER avec Twitter, le blog Ligne B et l’application Ligne A pour lesquelles une augmentation importante du trafic voyageurs est constatée. La RATP souhaite adosser à ces résultats celui de la performance de l’information, y compris à bord des trains. Le traitement de l’information a été explicité : collecte, analyse des conséquences (incidents) et diffusions, y compris sur les médias distants. La question de la bonne réception des messages a été soulevée.

La place des recettes dans la rémunération du contrat STIF-RATP a ensuite été présentée : un système d’intéressement en fonction de l’objectif préfixé par le STIF est adossé aux résultats des ventes de titres de transport. Il s’effectue après répartition entre transporteurs sauf si les titres ne sont que du ressort RATP et selon des règles spécifiques (forfaits, billetterie). 33% des recettes sont issues des titres et cartes d’abonnements (titres annuels, mensuels, hebdomadaires, forfaits courts...). La billetterie seule représente 25% des recettes : tickets T, carnets... La question des pannes - valideurs appareils - a été soulevée vis à vis desquels, une meilleure sécurisation est nécessaire. S’agissant des modifications tarifaires, elles sont, pour le calcul des recettes, sujettes au principe de neutralisation voulu par la RATP : un ajustement est effectué. Des mesures sont aussi prises pour lutter contre la fraude.

Enfin, la dernière présentation a concerné les nouveaux interphones voyageurs conformes aux schémas directeurs de l’information voyageur et celui de l’accessibilité. Le projet qui s’étend de 2015 à 2022 prendra en compte les personnes handicapées pour qu’elles puissent aussi entrer en contact avec la RATP en cas de difficulté (quais métro, RER).

@ : hmarchal unaf.fr


Image : Logo RATP
Haut de page