UNAF - Inclusion bancaire : l’UNAF intervient à la conférence de la COFACE à Madrid

Inclusion bancaire : l’UNAF intervient à la conférence de la COFACE à Madrid

25/05/2015

Logo COFACE

L’UNAF a participé à la conférence sur l’inclusion bancaire organisée par la Confédération des organisations familiales de l’Union européenne (COFACE) à Madrid, les 11 et 12 mai derniers. Rémi Therme, chargé de mission au sein du pôle « Économie, consommation et Emploi », y intervenait pour présenter les Points Conseil Budget, un dispositif de prévention du surendettement qui devrait voir le jour à l’automne 2015.

Cette conférence avait pour objectif de replacer au centre du débat européen, la question de l’exclusion bancaire. Il est en effet nécessaire de séparer taux de bancarisation, qui correspond au taux de personnes disposant d’un compte bancaire -relativement élevé au sein de l’Union européenne- et accessibilité aux services bancaires. Une partie non négligeable de la population n’a pas accès aux services bancaires, même les plus basiques. Cette exclusion, plus insidieuse, n’en demeure pas moins une difficulté à laquelle de nombreuses familles sont confrontées au quotidien.

L’accès au crédit permet d’illustrer l’exclusion bancaire. Le crédit constitue à la fois un risque d’endettement excessif, mais aussi une solution pour la réalisation de projets. Dans cette deuxième situation, de nombreuses familles sont exclues de fait par le scoring bancaire alors que leur projet est pertinent et leur capacité de remboursement suffisante. Le microcrédit a été créé dans cet esprit : permettre à une personne à qui tout crédit bancaire est refusé de représenter son projet avec davantage de chances de succès. L’accompagnement d’une association ou d’un CCAS, ainsi que la garantie des prêts à 50 % par le Fonds de cohésion sociale, permettent de convaincre les banques de la qualité et de la nécessité du projet. La Caisse des Dépôts et Consignations y joue un rôle d’organisation du réseau et de financement de l’investissement pour que les acteurs de l’accompagnement puissent s’engager. Cette dimension a été évoquée notamment par Perrine Lantoine-Rejas, chef de projets « Microfinance et RSE » au sein de la Fédération nationale des Caisses d’Epargne, lors de son intervention sur le modèle français du microcrédit.

L’intervention de Rémi Therme était consacrée à la future mise en place des Points Conseil Budget. Ce dispositif est, à l’origine, une initiative associative. Il a été évoqué pour la première fois dans le Manifeste pour l’inclusion bancaire en France des populations fragiles, co-rédigé en 2011 par la Croix-Rouge française, le Secours catholique et l’Union nationale des centres communaux d’action sociale (UNCCAS). Ses principaux objectifs sont d’harmoniser l’accompagnement budgétaire des familles sur tout le territoire, et de renforcer la visibilité et les canaux de communication pour s’adresser à l’ensemble des personnes concernées, et pas seulement aux plus démunies. Ce dispositif permettra également de travailler davantage en prévention du surendettement.

Rémi Therme a décrit les rôles des multiples acteurs impliqués dans la réussite du dispositif, qui devrait voir le jour à l’automne 2015. Les UDAF et l’UNAF pourraient s’y inscrire aux niveaux local et national.
L’UNAF a également insisté sur le parcours des familles, pour qu’il soit le plus clair et linéaire possible. La multiplication des interlocuteurs pourrait, en effet, être un motif d’abandon pour les personnes accompagnées. Rémi Therme a également insisté sur la nécessité de désigner une tête de réseau nationale dans les tous premiers mois de l’expérimentation, pour permettre le développement de nouveaux outils partagés par l’ensemble des acteurs engagés. Enfin, il a évoqué l’importance de la cohérence entre tous les dispositifs de la lutte contre le surendettement : Points Conseil Budget, microcrédit personnel garanti, éducation budgétaire et financière.

La conférence a permis de larges échanges et de nombreuses rencontres. La COFACE a pleinement rempli son objectif : placer la lutte contre l’exclusion bancaire au cœur du débat de l’Union européenne et positionner les organisations familiales en force de propositions.

@ : rtherme unaf.fr


Image : Logo COFACE

A lire aussi...

31/08/2020

La Loi visant à encadrer le démarchage téléphonique et à lutter contre les appels frauduleux est adoptée : pour l’Unaf, des points de progrès concernant le fléau du démarchage

Illustration article 22/07/2020

Communiqué de presse N°16.22.07.20 - Lutte contre les frais bancaires abusifs : Lancer une réforme structurelle de la tarification pour rétablir la confiance des familles et des consommateurs

Illustration article 29/06/2020

Ressource utile - Achetez votre mutuelle santé moins cher !

Illustration article 16/06/2020

Conseil d’expert - Conseil d’expert : Les commerçants ne peuvent pas vous refuser de payer en espèces

Illustration article 03/06/2020

Communiqué de presse commun - Dix associations alertent ! Frais d’incidents bancaires : au-delà de l’urgence sociale, une réforme du modèle économique de la banque de détail est indispensable !

Illustration article 28/05/2020

Conseil d’expert Unaf - Conseil d’expert Unaf : Comment réduire ses frais d’incidents bancaires

Illustration article 27/05/2020

Communiqué de presse 11.26.05.20 - Impacts de la crise sanitaire sur le budget des familles : agir maintenant pour prévenir le surendettement

Illustration article 27/05/2020

Etude thématique - Etude sur l’impact de la crise sanitaire sur le budget des familles : 5 propositions pour agir maintenant pour prévenir la pauvreté et le surendettement

13/05/2020

L’Unaf auditionnée sur la proposition de loi visant à rendre effectif et à renforcer le plafonnement des frais bancaires

Illustration article 13/05/2020

Communiqué de presse 08.13.05.2020 - Crise sociale : Il est urgent de plafonner les frais d’incidents bancaires pour tous les consommateurs

Haut de page