UNAF - Les activités de l’EPIC « SNCF Mobilité » à l’ordre du jour de la rencontre réunissant la SNCF et les associations agréées de consommateurs dont l’UNAF

Les activités de l’EPIC « SNCF Mobilité » à l’ordre du jour de la rencontre réunissant la SNCF et les associations agréées de consommateurs dont l’UNAF


01/06/2015

Logo SNCF

L’UNAF a participé à la réunion entre la SNCF et les associations agréées de consommateurs le 19 mai 2015.

L’Activité « gares et connexion » de l’EPIC « SNCF Mobilité » a été présentée. 3000 gares sont concernées. Sont prévus : le développement des gares nouvelles associé à l’extension du réseau TGV et les projets d’évolutions locaux mettant les gares au centre des attentes de déplacements et d’intermodalité.

Les opérateurs ferroviaires sont associés aux coûts de l’exploitation et de l’entretien de la gare ; les missions visent l’accueil, de façon équitable, des opérateurs ferroviaires en tenant compte des différents services et besoins tels que l’assistance aux personnes à mobilité réduite, le port des bagages des usagers, l’accessibilité aux parkings... Les enjeux concernent l’entretien, le développement et l’exploitation, le renforcement de l’attractivité ferroviaire, l’adaptation des gares face aux évolutions des dessertes et des capacités des rames.

Sont en projet actuellement : les pôles d’échanges multimodaux associant les transports en commun, l’accès des piétons, des cyclistes, les taxis, le co-voiturage, le dépose-minute, les bornes de recharge… Les associations ont relevé les difficultés existantes de transports associés aux dessertes de gares plus excentrées (des transports en commun existent mais manquent de visibilité).
Ont été soulevées les questions des espaces réservés aux voyageurs : la mise à disposition d’espaces à la vente, et les contacts avec les agents subsistent. Les associations ont en outre aussi soulevé les questions de la visibilité des points d’accueil et d’informations (ex : Gare st Lazare) et souhaité que l’information sur les gares soit aussi plus accessible via la page d’accueil de la SNCF.

Les enjeux de la gare de demain ont été présentés : ces enjeux visent à passer à une culture de services : faire d’une gare ancrée dans la ville un lieu de vie permettant de créer du lien et de l’attachement. Les associations ont souhaité que l’on rende dans les nouvelles gares, l’accès aux trains plus visible (lieux, horaires de destination), et que l’accueil des personnes, qui varie selon les gares, soit optimisé.
La SNCF a rappelé que sa mission était d’aider à rendre la gare visible, fluide et confortable et de permettre un meilleur accès aux services (dans l’achat du billet), aux parkings, aux bus, le tout adapté à tous les types d’usagers : riverains, abonnés du train au quotidien, usagers professionnels, voyageurs privés-loisirs (autonomes, familles avec enfants, personnes âgées, PMR...).

Des informations claires ont été demandées (ex : plans) ; la SNCF s’efforce d’y répondre y compris en amont via des brochures avec les interfaces prévues pour tous types de transports, urbains compris.

Le service « Objets trouvés » a été amélioré, rendu plus efficace avec la mise en ligne d’un numéro d’appel permettant une meilleure information et la mise à disposition d’outils permettant un enregistrement des demandes. Pour éviter la perte d’objets, des actions préventives sont déployées (annonces dans les trains, bagages étiquetés). Un enregistrement au préalable des objets est en cours de mise en œuvre.

L’information en gare est aussi revisitée avec le dimensionnement adapté (banques d’accueil, espaces d’informations), une meilleure signalétique compréhensible pour tous ainsi que des marquages. Des bornes multimodales sont aussi prévues (informations).
Les associations ont soulevé la question de l’information à donner en cas de gros travaux en gare et demandé que les nouveaux panneaux d’information soient plus visibles. Les efforts liés au confort en gare seront poursuivis : volume sonore, sièges, accès aux nouvelles technologies, équipements de rechargement. Parmi les évolutions à venir : l’amélioration des services pour les sanitaires et un meilleur aménagement des espaces-enfants.

L’activité « Fret transport et logistique » a ensuite été présentée par SNCF Logistics intégrée à l’EPIC « SNCF Mobilité » : Ce volet comprend la messagerie, la commission de transport, la logistique, ainsi que les transports, y compris ferroviaires, de marchandises.
Les enjeux concernent l’équilibre de l’activité et une meilleure compétitivité du rail. Le rôle de l’Etat a été pointé en tant que garant du développement du réseau ferroviaire et de son entretien. Les associations ont souhaité que le trafic de Fret ferré ne soit pas reporté que vers la route et que d’autres modes (ex : voie fluviale) complémentaires puissent y être associés.

Les objectifs souhaités par la SNCF pointent vers le développement du Fret multimodal et l’accompagnement des clients tout en suivant sa politique qu’elle déploie en matière d’environnement : empreinte carbone.

@ : hmarchal unaf.fr


Image : Logo SNCF
Haut de page