UNAF - Rencontre entre la SNCF et les associations agréées de consommateurs dont l’UNAF

Rencontre entre la SNCF et les associations agréées de consommateurs dont l’UNAF


06/07/2015

Illustration article

L’UNAF a participé à la réunion entre la SNCF et les associations agréées de consommateurs le 16 juin 2015. Un éclairage portant sur les trains inter-cités a été fait par la direction SNCF : des efforts de modernisation du matériel ont été effectués sur certains axes et se poursuivront. L’activité de la SNCF est confrontée à la concurrence du co-voiturage et à l’arrivée des autocars qui proposent des tarifs plus avantageux.

Les décisions consécutives aux travaux conduits depuis fin 2014 et finalisés (cf rapport Duron) portant sur l’avenir des Trains d’équilibre du Territoire (TET) sont en cours. Elles visent à proposer une nouvelle offre, en tenant compte des lignes à fort potentiel, ou celles peu fréquentées et à clarifier les missions des TET.

Les questions du rôle de l’Autorité organisatrice et de la gouvernance même des trains, des périmètres d’intervention futurs, associés à la reconfiguration des régions (avec l’intégration des lignes) sont encore en latence. Les associations ont demandé de quelle manière les régions et les usagers seraient associés à leurs financements et ont soulevé la question de la concurrence à venir. Les questions des matériels (achats, maintenance) et des acteurs concernés : Etat, opérateur, et constructeur restent ouvertes.

Les suites du rapport Duron sont attendues pour début juillet. Un avenant à la convention existante Etat-SNCF relative aux Trains d’Equilibre du Territoire devrait la prolonger en 2016. Les objectifs, pour ces trains, ont été rappelés :

  • relier les grandes agglomérations,
  • clarifier leurs objectifs, en articulation avec le TER et le TGV et les autres modes. Des expertises doivent pour cela être menées qui devraient concerner notamment l’évolution des dessertes.
    Les associations ont demandé davantage de précisions sur les suites de ce rapport.

Par ailleurs, la SNCF a annoncé vouloir rendre les trains accessibles avec des petits prix. Les associations ont soulevé les questions de l’analyse des besoins (en lien avec les futures grandes régions) et des matériels. Elles ont aussi regretté la suppression de certaines dessertes remplacées par des autocars et déploré le manque de services comme la WIFI en gare (la SNCF en développe, par ailleurs, à bord des rames : restauration).

S’agissant des TER, les projets 2015 ont été annoncés le 17 juin dernier par le Directeur général SNCF Régions et Intercités : ils concernent la simplification de l’accès à la mobilité régionale : possibilité d’accéder « à une offre porte-à-porte et intermodale pour accompagner les clients avant, pendant et après leur voyage ».

« SNCF Régions et Intercités souhaitent ainsi favoriser les mobilités actives, c’est-à-dire les modes de transports doux, en les combinant avec le train. TER encourage ainsi les déplacements quotidiens et touristiques « trains+vélos ».

Des partenariats avec Zip Car, Wattmobile ou des forfaits étudiants seront également développés afin de renforcer l’avantage compétitif du train.

Pour compléter ces solutions porte-à-porte, la SNCF compte enrichir l’offre digitale proposée aux clients TER grâce à l’application SNCF, l’envoi de billets sur les mobiles des clients TER et l’utilisation des technologies sans contact NFC (Near Field Communication) sur les mobiles.

@ : hmarchal unaf.fr

Haut de page