UNAF - L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP

L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP


17/11/2015

Illustration article

L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP le 13 octobre dernier. Un point a été fait sur le retour d’expérience réalisé suite à l’interruption durant l’été de la ligne A du RER en raison des travaux (tronçon fermé entre La Défense et Auber). Réalisés entre les stations Etoile et La Défense - voies, appareils de voies-, des offres alternatives de dessertes ont été proposées pour le nord et le sud de la ligne. Les résultats sont globalement bons (remise en service en temps et en heure, qualité des travaux exécutés, renouvellements effectués).

Le plan de transport a été estimé efficace au regard du report de charges avec des enseignements à tirer (en lien avec la SNCF) pour les travaux futurs et pour les Lignes alternatives utilisées : métro, tramway et bus sollicités. La RATP s’efforcera d’adapter tous ses transports (ex Bus).

Un effort de communication est nécessaire vis à vis des services spécifiques apportés : navette aux heures de pointe, en direction des personnes à mobilité réduite.

Ont été effectués la maintenance et l’accompagnement pour les lignes très sollicitées (le dispositif sera reconduit en 2016), les services (espaces, voirie) avec un bon niveau de satisfaction et le dispositif d’accueil qui sera rendu plus flexible. Les associations ont posé la question des personnels venus en renfort durant l’été (la RATP a pour cela fait appel à du volontariat en interne et à des renforts externes).

Les travaux à venir qui interviendront notamment durant l’été 2016 concerneront le tronçon la Défense-Nation avec des interruptions au Sud de la ligne entre Vincennes et Nation. Les associations ont posé la question des adaptations à prévoir pour l’accès à la gare de Val de Fontenay (gestion du flux) au Sud à l’été 2016. S’agissant des travaux prévus pour 2016, la communication débutera en début d’année.

Le point d’actualité a concerné le dysfonctionnement de la ligne A (incendie du à une cause technique) le 9 octobre dernier : tous les efforts ont porté sur sa remise en service. Les associations ont pointé le manque d’information (délais de passages des trains communiqué qu’en fin de journée, posé la question de la suppression des rames et regretté l’insuffisance des transports de substitution : bus proposés à La Défense : un retour d’expérience sera fait aux associations.

Plusieurs annonces ont été faites aux associations : acquisition du 100è matériel roulant de type MI 09 (130 sont prévus à fin 2016 : RER A) , prolongement de la ligne 12, (à 2019).
Le second sujet concernait la présentation du projet de site du médiateur de la RATP : une possibilité de saisine par courrier sera possible ; sa mise en place se fera conformément à l’ordonnance du 20 août 2015 .

Le projet de contrat STIF-RATP 2016-2020

Un bilan du contrat 2012-2015 a été fait : fort développement du tramway avec toutefois un plan bus qui va se prolonger par avenant au contrat et avec des investissements : métro, stations.
Le contrat place le voyageur au cœur des objectifs avec des indicateurs sanctionnant les écarts (restitutions au STIF).

S’agissant du contrat 2016-2020, la RATP a demandé que puissent être poursuivis les investissements dans un contexte d’ouverture à la concurrence, afin de gérer l’offre. Les indicateurs de qualité de service viseront la propreté (aux stations de tramway), la régularité (Bus), l’offre aux heures de pointe et creuses (RER), les gares, l’ajustement de l’offre ( L 13).
Certains objectifs seront renforcés – palettes des bus : personnes à mobilité réduite, bornes d’appel , vidéo surveillance.

Des financements viseront des services supplémentaires : bus de nuit ( accompagnement, agents de sécurité), propreté (voirie), infiltrations et présence dans toutes les gares, recalage des temps de parcours (certains Bus), correspondances avec le RER (Bus) en fin de soirée hors tronçon central, production (Bus).

S’agissant de l’impact du forfait toutes zones, son accompagnement financier par le STIF est prévu en terme de déploiement (et de recettes). S’agissant de l’offre RER, les évolutions concernent la ponctualité, et la co-responsabilité.
Les indicateurs sont ajustés : assistance, propreté, information, disponibilité ( palettes bus), enquête perception. Le contrat dont la durée est de 5 ans prévoit 8,5MM d’E d’investissements.

@ : hmarchal unaf.fr

Haut de page