UNAF - Réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP le 10 février

Réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP le 10 février


29/02/2016

Logo RATP

L’UNAF a participé à la réunion entre les associations agréées de consommateurs et la RATP le 10 février dernier. Les associations ont soulevé la question des difficultés des usagers lors des perturbations ou interruptions de ligne (exemple de l’incident exceptionnel survenu sous tunnel sur la ligne 1) et ont demandé un effort de communication tenant compte des personnes plus fragiles .

Le premier sujet a concerné la modernisation du métro (systèmes et matériels roulants) pour les lignes classiques, hors lignes en cours d’automatisation.

Les objectifs sont de pallier l’obsolescence, d’améliorer la sécurité, augmenter la capacité de transport et la qualité de service avec des réponses plus efficaces (Postes de Commande Centralisés modernisés diminuant les retards), et la maîtrise des coûts.

La modernisation s’effectue à la faveur de l’évolution des lignes (systèmes de contrôle de vitesse, équipements connectés, avec l’adaptation des locaux). Les différents systèmes d’exploitation (modes de conduite) ont été présentés. Les associations ont soulevé la question des accidents possibles de personnes dus aux lacunes ou associés aux portes de façade.

Le second point a concerné le programme de renouvellement du matériel comme les MF 01 à échéance 2017 (L 2,5,9), MP 05 (lignes 1,14 : extension à St Ouen), le programme MP 14 (L 14, 4,11) et tenant compte de l’accessibilité (emplacements UFR, PMR, information visuelle et sonore, barres d’appui) : les associations ont pointé les difficultés associées au bruit, à la ventilation (e x : L 1) . Des efforts sont effectués en matière acoustique et environnementale via l’évolution des performances des freinages limitant les particules. A été soulevée la question de la modernisation du RER B (quelles capacités ?), du délai d’automatisation de la ligne 11 : les réflexions associées au matériel sont en cours.

Le 3e sujet a concerné la présentation de la fondation Groupe RATP qui pilote 3 programmes :

  • soutien des associations agissant sur les territoires,
  • accès à la culture,
  • bourses d’étude.

Le 4e sujet était relatif aux compagnons du voyage, association soutenue par la RATP et la SNCF pour accompagner les personnes de tout âge en transports en commun. Ceci vise les déplacements quotidiens ou occasionnels : sorties, rendez-vous médicaux, loisirs, école, courses, correspondances entre gares et est organisé de bout en bout. Le service peut s’effectuer de province à province.

Le 5e sujet concernait le service « témoins de ligne » mis en place par la FNAUT et la RATP ayant pour objectif de faire remonter les dysfonctionnements ou une situation (ponctualité, matériels, accessibilité, information, propreté) via une fiche de témoignage.

Un point a ensuite été fait par la direction financière sur le financement de la RATP et le contrat l’associant au STIF : ce dernier fixe les tarifs, décide de toute la billetterie . Les conditions du contrat et de l’offre (production, qualité de service, investissements, fréquences, points d’arrêts..) définissent les engagements de la RATP et ses modalités de rémunération sur une période de 5 ans. Si le STIF, la RATP et les recettes voyageurs financent les coûts du transport, les investissements associés à l’extension du réseau sont pris en charge par d’autres opérateurs (Etat, régions, départements SGP) .A été soulevée la question du retard de remplacement des matériels anciens.

La RATP a signalé la mise en place de nouvelles signalétiques pour les colis abandonnés (en gares), et d’un nouveau véhicule de transport des personnes handicapées.

@ : hmarchal unaf.fr


Image : Logo RATP
Haut de page