UNAF - L’UNAF a participé à la journée du contre-discours en ligne

L’UNAF a participé à la journée du contre-discours en ligne

22/03/2016

Lundi 15 mars, l’UNAF, représentée par Jeanne Le Penglaou, Chargée de mission au pôle « Médias-usages numériques », a participé à la journée « Promotion du contre-discours en ligne » organisée par Facebook. Objectif de la journée : aider les associations réunies à mieux comprendre les racines du discours de haine, à mutualiser les pratiques et cerner les outils adaptés et efficaces pour y répondre.

En effet, Manuel Valls a récemment évoqué la difficulté « pour les autorités, pour l’État, pour les adultes, de s’adresser aux jeunes concernés, les djihadistes utilisant la théorie du complot justement pour décrédibiliser la parole officielle ».
Le Gouvernement a ainsi souhaité que les géants du web (Google, Facebook, Apple, Microsoft, Twitter…) s’allient aux associations pour que le contre-discours émane de la société civile.

Les réseaux sociaux sont aujourd’hui le canal de recrutement et de propagande privilégié par les djihadistes. Ils permettent d’atteindre directement les jeunes en faisant circuler massivement un discours adapté à ceux qu’ils veulent attirer.

Marck Hecker, chercheur à l’Institut français des relations internationales a par exemple évoqué les outils de signalement en ligne que chaque internaute peut utiliser pour signaler aux réseaux sociaux ou au Gouvernement tout propos incitant à la haine et pour que celui-ci soit rapidement retiré (par exemple https://www.internet-signalement.gouv.fr, accessible directement sur le site de l’UNAF.

Pour Erin Marie Saltman, spécialiste du contre-discours à l’Institut pour le dialogue stratégique (organisation de lutte internationale contre la propagande djihadiste), lutter contre le discours de haine étant difficile voire impossible sur les messageries privées, il est important que les associations produisent une contre propagande.

@ : jlepenglaou unaf.fr

Haut de page