UNAF - L’UNAF a participé à la restitution du débat public sur le compte personnel d’activité CPA

L’UNAF a participé à la restitution du débat public sur le compte personnel d’activité CPA

12/04/2016

M<sup class="typo_exposants">me</sup> El Khomri, ministre du travail

La Ministre du travail, Mme El Khomri a salué la contribution des partenaires (25), dont celles des associations familiales. Elles pouvaient choisir la forme de leur contribution (l’UNAF a organisé un atelier contributif) et transmis une contribution écrite #DébatCPA - Contribution de l’UNAF). A travers ces organisations, des milliers de français ont participé au débat. Le débat a alimenté le projet de loi et alimentera le débat parlementaire qui a débuté le mardi 5 avril 2016.

A l’issue de la phase de débat, deux axes ont été renforcés (voir schéma) :

  • Le droit à la formation pour les personnes peu qualifiées a été renforcé (jeunes sortis du système scolaire sans diplôme, et salariés sans diplôme).
  • L’engagement est reconnu et promu par la création d’un compte engagement citoyen.
Compte personnel d’activité - Schéma

La question de l’accompagnement a unanimement été saluée comme une clé de la réussite du CPA. Une clarification sur les différentes étapes de construction du CPA est également une attente forte.
« Le CPA est une avancée sociale majeure qui va permettre aux individus de rester et d’être maître de leur parcours professionnel. » a conclu la ministre.
Pour retrouver le discours de la ministre : Discours de Myriam El Khomri.

Hélène Garner de France stratégie a présenté la synthèse des contributions (à retrouver sur Compte personnel d’activité. Synthèse des débats.

Les attentes se sont exprimées sur la :

  • la création d’un outil simple, un dispositif accessible à tous, source d’information ;
  • le nécessaire équilibre entre l’autonomie et l’accompagnement/encadrement dans l’utilisation des droits.

Des interrogations ont porté sur la faisabilité du CPA, sur les risques d’une protection sociale trop individualisée, d’un éventuel délitement de la relation employeur-salarié, mais également de la marchandisation d’activités non rémunérées.

La dimension universelle du CPA a été très valorisée dans les contributions, et le projet du CPA doit s’inscrire pour tous dans le long terme. Le premier temps concerne la formation professionnelle mais le chemin et l’ambition finale sont à clarifier, sur les objectifs en termes de conciliation des temps de vie notamment.
Les propositions concrètes de l’UNAF ont été reprises page 7 de l’ANNEXE - Synthèse des débats CPA.

Pour Catherine Lemorton, présidente de la commission des affaires sociales qui a conclu l’échange, le CPA est un bel exemple d’articulation entre la démocratie participative (le débat public), la démocratie parlementaire, et la démocratie sociale (négociations des partenaires sociaux qui a abouti à une position le 18 février).

@ : mbobbio unaf.fr


Image : Mme El Khomri, ministre du travail
Haut de page