UNAF - L’UNAF a participé à la commission « Démographie et questions sociales » du CNIS

L’UNAF a participé à la commission « Démographie et questions sociales » du CNIS


09/05/2016

Logo du CNIS

L’UNAF, représentée par Myriam Bobbio, coordonnatrice du pôle Économie - Consommation et Emploi, a participé le 28 avril dernier, à la commission « Démographie et questions sociales » du CNIS présidée par Dominique Libault.
La commission a émis un avis d’opportunité favorable sur 4 projets d’enquête.

Le sujet central a porté sur la présentation du rapport « Les ruptures familiales et leurs conséquences : 30 recommandations pour en améliorer la connaissance » par Claude Thélot.

Dans un premier temps, la commission a émis un avis d’opportunité favorable sur 4 projets d’enquête :

• Enquête Patrimoine 2015-2018

• Module secondaire de l’enquête SRCV (Statistiques sur les ressources et les conditions de vie des ménages) 2017 portant sur la santé

• Enquête sur les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) auprès des ménages.

Pour cette enquête, l’UNAF a regretté qu’elle ne concerne que les individus vivant en ménages ordinaires. En effet, il semble essentiel d’étudier les effets de la dématérialisation totale de nombreux services publics et prestations sociales sur l’ensemble de la population, et en particulier sur les populations en situation de précarité. Ces TIC sont-ils un facteur supplémentaire d’exclusion ? facilitent-ils le recours aux droits ?

Enquête sociale européenne

Un nouveau module sur le changement climatique sera proposé pour étudier les perceptions et les comportements des citoyens sur le changement climatique, sur la sécurité énergétique et les préférences en matière d’énergies.

Suite aux travaux du Haut Conseil de la Famille sur les ruptures familiales dont le rapport a été adopté le 10 avril 2014, un groupe de travail « Observation des ruptures familiales » présidé par Claude Thélot a été installé par le CNIS.
L’UNAF a participé à ce groupe de travail et a pu ainsi exprimer ses besoins de connaissances sur le sujet.

Le rapport provisoire, après un an de travaux a été présenté : Les ruptures familiales et leurs conséquences

  • Rapport.

Il se structure autour de 4 axes d’amélioration pour répondre à la demande sociale :

  • Améliorer la connaissance des transferts financiers entre ex-conjoints suite à une séparation conjugale ;
  • Améliorer la connaissance de l’organisation familiale après la rupture ;
  • Améliorer la mesure des variations de niveau de vie consécutives à la rupture ;
  • Améliorer la connaissance des situations résultant d’un veuvage ou d’un orphelinage (demande particulièrement portée par l’UNAF).

30 recommandations sont formulées qui s’articulent autour de 3 idées fondamentales :

  • Il manque un cadre pour produire et diffuser les connaissances sur les ruptures. Un cadre institutionnel ; il faut créer un groupe stratégique sur les situations familiales pour favoriser les analyses et leur diffusion. Mais également un cadre conceptuel ; il faut développer des nomenclatures sur les situations familiales : une nomenclature pour décrire les familles, une nomenclature pour décrire la situation des enfants (demande soutenue par l’UNAF).
  • Il faut accroître l’usage des outils existants. De nombreuses sources existent déjà mais sont sous utilisées. La capacité d’études doit se développer en interne à la statistique publique, mais également en externe (avec la recherche notamment) et de façon mixte.
  • Il faut compléter le patrimoine de données existant par le lancement d’une enquête spécifique. La Drees et la CNAF conduisent actuellement des enquêtes qualitatives qui permettront de construire cette future enquête quantitative.

@ : mbobbio unaf.fr


Image : Logo du CNIS
Haut de page