UNAF - Don d’organes : journée de réflexion et semaine d’action

5e journée nationale de réflexion sur le don d’organe et la greffe

Don d’organes : journée de réflexion et semaine d’action

08/06/2005

Au 31 décembre 2003, 6 561 patients restaient en attente de greffes d’organes. A ces patients se sont ajoutés, au cours de l’année 2004, 4 950 patients nouvellement inscrits sur les listes d’attente.

Aussi, en 2004, en France, plus de 11 501 malades ont eu besoin d’une greffe d’organes pour continuer à vivre ou pour améliorer leurs conditions d’existence. Seuls 3 958 ont été greffés. Beaucoup de malades ont attendu des années pour pouvoir bénéficier de ces prélèvements, beaucoup n’ont pas eu la force d’attendre.

Ces chiffres terribles montrent la nécessité de parler du don et du prélèvement d’organes au sein même des familles.

En effet, si 74% des personnes interrogées se déclarent favorables au don de leurs propres organes, seules 39% ont fait connaître leur position à leurs proches. Le fait de ne pas faire connaître sa position à ses proches rend difficile le travail de collecte des équipes hospitalières. La demande faite aux proches pour un prélèvement et le choix que doivent faire alors ces familles se déroulent alors dans les conditions les plus difficiles et douloureuses pour les familles et pour les soignants.

C’est pourquoi sera organisée, autour de la 5e journée nationale de réflexion sur le don d’organe et la greffe qui aura lieu le 22 juin 2005, une grande campagne d’information sur ce sujet durant une semaine entière.

Un guide « Don d’organes. Donneurs ou pas... pourquoi et comment je le dis à mes proches ? » sera disponible gratuitement dans les 23 281 pharmacies.

Les établissements hospitaliers participeront également à cette opération.

Enfin les associations en faveur de la greffe d’organes développeront des opérations de sensibilisation le samedi 18 juin dans plus de 100 galeries marchandes.

Les associations familiales peuvent également participer à cette opération en distribuant ce guide ou en organisant, tout au long de l’année, des débats sur cette difficile question.

Le guide est disponible sur http://www.agence-biomedecine.fr

Haut de page