UNAF - Conciliation vie familiale et vie professionnelle : les déterminants du recours aux modes d’accueil

Notes de Colloque

Conciliation vie familiale et vie professionnelle : les déterminants du recours aux modes d’accueil

21/06/2005

Une proportion importante des interventions de ce colloque portait sur des travaux encore en cours, dont l’analyse n’est pas achevée. Il est donc prématuré d’en tirer toutes les conclusions. Retenons simplement quelques échos d’actualité.

D’une comparaison des politiques familiales européennes, il apparaît que, comme la politique française, elles poursuivent à peu près toutes les mêmes cinq objectifs :

  • 1/ permettre aux ménages d’avoir le nombre d’enfants qu’ils désirent ;
  • 2/ promouvoir le développement de l’enfant ;
  • 3/ soutenir le développement de l’activité professionnelle des femmes ;
  • 4/ participer à la lutte contre la pauvreté des ménages avec enfants ;
  • 5/ favoriser l’égalité entre hommes et femmes.

Cependant, chaque politique diffère par la manière dont sont mis en oeuvre ces principes. On notera avec intérêt que s’estompe de plus en plus la confusion officielle entre politique familiale et politique démographique, au profit d’une recherche de l’exercice du libre choix par les familles.

Concernant la conciliation des responsabilités parentales et des contraintes professionnelles, les comparaisons des expériences menées dans des pays différents montrent que l’efficacité du congé parental dans ce domaine est indéniable, pourvu qu’il cumule une indemnisation de niveau suffisant, la flexibilté, la possibilité d’une prise simultanée par les deux parents, et qu’il soit fractionnable.

On notera que ce constat confirme l’opportunité et le bien-fondé de certaines des orientations proposées par le groupe « Enjeux démographiques et accompagnement du désir d’enfants des familles », que présidait Hubert Brin, et que l’UNAF soutient aussi vigoureusement qu’énergiquement (en particulier, permettre aux parents de choisir entre le dispositif actuel de congé parental, conservé tel quel, et un autre congé, plus court mais mieux indemnisé.)

Haut de page