UNAF - PLFSS 2018 : vote défavorable des représentants familaux siégeant au conseil d’administration de la CNAMTS et de la CNAF

PLFSS 2018 : vote défavorable des représentants familaux siégeant au conseil d’administration de la CNAMTS et de la CNAF


18/10/2017

Le PLFSS 2018, présenté à la presse par la Ministre de la Santé Agnès Buzyn, le 28 septembre 2017, a été soumis pour avis au conseil d’administration de la CNAMTS et de la CNAF les 3 et le 4 octobre 2017. Les représentants familiaux siégeant dans ces deux instances ont voté contre ce projet de texte.

Une des premières inquiétudes de l’UNAF tient à l’incertitude engendrée par l’augmentation de la CSG ; suffira-t-elle à compenser toutes les suppressions de cotisations annoncées ? Aucune analyse n’a été publiée sur ce point.

Pour la branche assurance maladie le vote défavorable s’explique principalement par le constat de l’augmentation du reste à charge des familles et plus généralement par le report sur les organismes complémentaires de la prise en charge de plus en plus de frais de soins. Ce report, creuse les difficultés d’accès aux soins, notamment pour ceux qui n’ont pas de complémentaire santé, et va inévitablement entraîner une hausse des cotisations de complémentaire santé (estimée à environ 2%).

Pour la branche famille ce projet de texte polarise le système des prestations familiales sur les familles pauvres, or, cette orientation est inefficace et creuse les inégalités entre les familles nombreuses et les familles monoparentales souvent isolées.

La déclaration de l’UNAF sur l’avant-projet de loi de financement de la sécurité sociale 2018 est en ligne.


Word - 36.5 ko


Haut de page