UNAF - L’UNAF auditionnée a l’Assemblée dans le cadre de la mission flash sur les relations parents-école

L’UNAF auditionnée a l’Assemblée dans le cadre de la mission flash sur les relations parents-école


29/11/2017

Illustration article

Compte-rendu de l’audition dans le cadre de la mission flash sur les relations parents-école du mercredi 22 novembre 2017

Rémy Guilleux, administrateur de l’UNAF et Président du département « Education - Jeunesse – Numérique » et Patricia Humann, Coordinatrice du pôle Ecole, petite enfance, jeunesse ont été reçus en audition par les députées, Mmes Aurore Berger (Yvelines, LREM) et Béatrice Descamps (Nord, les Constructifs) dans le cadre de la mission flash sur les relations parents-école faisant suite au rapport d’information de Mme Valérie Corre sur le même sujet en date du 9 juillet 2014. Claire Ménard, Chargée des relations parlementaires les accompagnait.

En introduction, les deux députées ont rappelé que cette mission flash de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée Nationale avait pour objet d’assurer le suivi des propositions de la mission d’information sur les relations entre l’école et les parents. La mission rendra ses conclusions à la fin janvier 2018.

Rémy Guilleux, pour commencer, a présenté l’UNAF et le réseau des UDAF et des URAF et a rappelé les quatre missions confiées à l’Institution familiale par le législateur.

Rémy Guilleux a ensuite développé les éléments qui fondent les relations parents-école. Il est primordial de rappeler sur ce point que les parents sont les premiers éducateurs de leur enfant avec comme principe essentiel : le respect réciproque.
L’école dans ses relations avec les familles est un lieu ouvert et constitue un point de rencontre de l’enfant avec son environnement. L’enjeu est de faire se connaître les familles et les acteurs de l’école : lorsque l’on se connaît et se reconnaît, les relations sont possibles et fructueuses.

Les relations parents-école sont possibles ; l’existence d’un projet éducatif et l’animation des Espaces parents favorisent cette relation. Concrètement au niveau de l’école, cela pose la question du statut des directeurs d’école.
Les savoirs acquis par l’enfant à l’école prennent sens à la maison mais toutes les familles ne sont pas toutes outillées de la même façon pour déchiffrer les codes de l’école : c’est aussi le rôle des Espaces parents à l’école comme au collège, qui permet d’apporter des réponses aux parents les plus éloignés de l’école.

L’UNAF porte son attention sur l’école primaire car il s’agit là des premières étapes dans la construction de la relation parents-école.
L’UNAF a inscrit cette action d’animation des Espaces parents dans sa convention d’objectifs avec l’Etat car il s’agit d’une action importante qui peut être développée pour les UDAF et les associations familiales.

Patricia Humann a ensuite précisé les conditions du bon développement de l’animation des Espaces parents. Les Espaces parents sont des lieux pour les parents dans les écoles ou collèges, mais cela ne suffit pas : il faut aussi qu’ils soient animés.
L’animation des Espaces parents permet de développer de l’aide à la scolarité pour les parents en lien avec les enseignants mais aussi de l’aide à la parentalité. Ce deuxième volet est moins connu mais il est pourtant bien réel. A Chaumont, l’UDAF de la Haute-Marne a mis en place 5 cafés des parents en REP et en REP + : il s’agit de groupes de parole pour les parents sur la scolarité de leurs enfants mais aussi sur d’autres questions touchant à l’éducation. Selon les sujets abordés au sein de ces groupes, l’animatrice fait intervenir des spécialistes pour apporter des réponses aux sujets pouvant aller de la nutrition au harcèlement scolaire.

Cet aspect des Espaces parents comme des lieux de soutien à la parentalité n’est pas toujours reconnu ou pris en compte par les CAF pour apporter un financement à ce titre. De même, dans le cursus de formation des enseignants, la question des relations avec les parents est peu développée sauf sous la forme d’une option.
15 UDAF se sont impliquées dans l’animation des Espaces parents et des Espaces Parents peuvent être aussi directement animés par des associations familiales. Un documentaire va être réalisé pour mieux comprendre et voir ce qui s’y passe.
Ces dispositifs sont bien reçus par les académies et il ne faut pas faire retomber l’élan, qui a contribué à leur création. Ces Espaces parents doivent perdurer et un signal politique en leur faveur pourrait donner envie à d’autres de s’y investir.
Les fédérations de parents d’élèves ne sont pas concurrentes sur ces dispositifs et l’action des associations familiales se fait en complémentarité avec ces fédérations.
Un point important est de faire vivre ce partenariat car autour de l’école, nous ne sommes jamais assez nombreux et chacun peut contribuer.

Sur la proposition 15 du rapport d’information sur l’association des parents au processus d’orientation, le fait de donner le dernier mot aux parents permet une bonne implication de la part des parents comme des élèves au lieu de déléguer ce point à l’école et aux enseignants. Cette implication est réellement ressentie. L’UNAF a réalisé une étude qualitative sur ce thème et il apparaît clairement que les parents sont ressources dans l’école pour l’orientation. L’orientation est un processus : c’est une série de rencontres. Le professionnel, le CIO a un rôle à jouer mais il n’est pas exclusif et l’orientation se construit au cours d’étapes et d’un cheminement.

En conclusion, Patricia Humann a présenté les conclusions de plusieurs études qualitatives en lien avec le sujet de la relation parents-école : « Être parent immigré en France : Quelle relation avec l’Ecole pour les parents venus de l’étranger ? », « Coéduquer son enfant quand on est séparé - Exercice de la coparentalité dans la vie quotidienne et dans les relations avec l’École », « L’orientation scolaire vécue par les jeunes et leurs parents » et « L’absentéisme scolaire : le point de vue des jeunes "absentéistes ».

@ : cmenard unaf.fr

Haut de page