UNAF - Une baisse de 14 000 naissances en 2017 ?

Fécondité

Une baisse de 14 000 naissances en 2017 ?

21/12/2017

Cet article a été modifié le 11 janvier 2018"
Les prévisions de totaux de naissances en Novembre 2017, publiées par l’INSEE début janvier 2018, sont stables par rapport à novembre 2016 : cela suggère une baisse moindre que les chiffres publiés fin 2017 ne le laissaient envisager. Si les naissances de décembre 2017 sont stables par rapport à celles de 2016, la baisse serait de 13 à 14 000 et non de 18 000 comme annoncé dans la première version de cet article. Le chiffre mis en visuel de cet article a été modifié en conséquence.
Par conséquent, la part de cette baisse des naissances due à celle du nombre de femmes en âge de procréer mentionnée dans cet article ne serait pas de 10%, comme initialement publié, mais plus proche de 15%.

Les estimations mensuelles des naissances vivantes, publiées par l’INSEE, montrent que sur les 12 derniers mois (de décembre 2016 à novembre 2017), il est né 16 000 enfants de moins en France entière, par rapport aux 12 mois précédents.

Au vu des évolutions récentes, il est donc possible d’anticiper une nouvelle baisse de l’ordre de 14 000 naissances sur l’année 2017. En trois ans, cette chute atteindrait ainsi 50 000 naissances, baisse inédite en 20 ans.

Cette baisse des naissances est très majoritairement due à celle de la fécondité.

La baisse du nombre de femmes en âge de procréer n’expliquerait que 15% de la baisse des naissances de 2017

La baisse du nombre de femmes en âge de procréer ne rend compte que d’une faible part de cette baisse des naissances. A l’inverse de la fécondité dont la courbe suit de près celle des naissances, la variation du nombre de femmes d’âge fertile agit de manière lissée et progressive et ne peut rendre compte de variations aussi brutales que celles observées sur les trois dernières années.

Pour estimer l’effet sur les naissances de la variation du nombre de femmes en âge de procréer, une méthode est d’appliquer les taux de fécondité par âge détaillé 2016 aux effectifs par âge détaillé de femmes de 15 à 50 ans, sur 2016 et 2017 (en utilisant les données du scénario central des projections de population de femmes de l’Insee) (voir tableau ci dessous).

Si les femmes en âge de procréer de 2017 avaient eu la même fécondité que celles de 2016, il ne naîtrait que 2042 enfants en moins, ce qui ne représente qu’environ 15% de la baisse prévisible pour 2017.

Age Nombre d’enfants nés en 2016 pour 1000 femmes de l’âge correspondant (=fécondité par âge) Femmes (prévisions effectifs 2016) Naissances calculées 2016 femmes (prévisions effectifs 2017) Naissances 2017 théoriques (à fécondité 2016 sur effectifs 2017) Différence théorique de naissances 2017-2016 à fécondité inchangée
15 0,7 421 506 295 414 993 290 - 5
16 2,1 402 072 844 424 003 890 46
17 4,7 401 151 1 885 403 454 1 896 11
18 8,4 390 503 3 280 400 403 3 363 83
19 16,5 390 148 6 437 387 569 6 395 - 43
20 25,7 381 842 9 813 385 908 9 918 104
21 35,7 366 055 13 068 377 455 13 475 407
22 45,7 360 991 16 497 362 571 16 569 72
23 56,3 377 402 21 248 358 914 20 207 - 1 041
24 69,1 384 382 26 561 376 468 26 014 - 547
25 85,4 393 216 33 581 384 559 32 841 - 739
26 101,2 395 619 40 037 394 461 39 919 - 117
27 117,7 401 891 47 303 397 703 46 810 - 493
28 131,3 402 060 52 790 404 637 53 129 338
29 139,3 411 682 57 347 405 147 56 437 - 910
30 141,8 410 625 58 227 414 995 58 846 620
31 140,7 412 317 58 013 413 866 58 231 218
32 133 406 306 54 039 415 531 55 266 1 227
33 122 431 849 52 686 409 272 49 931 - 2 754
34 108,2 437 426 47 329 434 504 47 013 - 316
35 94,2 441 996 41 636 439 804 41 430 - 206
36 83,3 419 302 34 928 444 391 37 018 2 090
37 68,3 411 018 28 073 421 550 28 792 719
38 55,5 413 077 22 926 413 029 22 923 - 3
39 44,1 403 662 17 801 414 421 18 276 474
40 33,2 415 413 13 792 404 843 13 441 - 351
41 24,2 436 330 10 559 416 030 10 068 - 491
42 15,7 462 002 7 253 436 788 6 858 - 396
43 9,7 471 497 4 574 462 055 4 482 - 92
44 5,6 468 526 2 624 471 700 2 642 18
45 2,9 459 327 1 332 468 633 1 359 27
46 1,5 454 212 681 459 246 689 8
47 0,7 453 532 317 453 966 318 0
48 0,4 449 111 180 453 119 181 2
49 0,2 460 251 92 448 752 90 - 2
50 0,1 460 839 46 459 685 46 - 0
Total 1 925 15 059 138 788 095 15 034 425 786 053 - 2 042

Trois ans de fécondité inférieure à 1,95 enfant par femme : un impact à long terme sur l’équilibre des régimes de retraite

La fécondité, qui n’était que de 1,925 en 2016 poursuivrait donc sa chute en 2017. Pour la deuxième année consécutive, la fécondité serait donc inférieure à celle prévue par le scénario mesurant l’équilibre à long terme des régimes de retraite (1,95 enfant par femme), hypothèse retenue par le 14e rapport du Conseil d’Orientation des Retraites en novembre 2017.

Haut de page