Contribution de l’UNAF à la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes

06/03/2018

Illustration article

Le 17 octobre dernier, la Présidente de l’UNAF, Marie-Andrée Blanc était présente, au Palais de l’Elysée, au lancement par le Chef de l’Etat, de la concertation sur la stratégie des préventions et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes.

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé et Olivier Noblecourt, Délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes, ont présenté le 4 décembre dernier, les principaux chantiers ainsi que l’organisation de la concertation qui aboutira à la remise officielle de la stratégie au Président de la République en avril 2018.

L’UNAF a d’ailleurs rencontré M. Noblecourt le 5 décembre afin de d’échanger sur l’organisation de la concertation à venir et la place de l’UNAF au sein des groupes de travail.

L’UNAF a été associée (de décembre à mars) aux travaux menés dans le cadre de cette concertation en intégrant notamment deux des six groupes de travail :

  • le groupe 1 : « Eradiquer la pauvreté des enfants », représenté par Alain Feretti, administrateur, président du département « Droit de la Famille - Parentalité - Protection de l’enfance » et chef de file à la CNAF : le programme de ce groupe de travail est centré sur l’accueil des jeunes enfants, la réussite scolaire et le soutien à la parentalité. _ Présidents : Nathalie CAsso-Vicarini et Frédéric Leturque
  • le groupe 3 : « développer l’accompagnement global et les leviers de prévention de la pauvreté », représenté par Laurent Giry, administrateur et représentant de l’UNAF à la CNAF : le programme de ce groupe comprend des thématiques très larges : santé, inclusion bancaire, lutte contre précarité dans le logement, l’accompagnement des ruptures familiales et l’accès aux loisirs et vacances. _ Présidents : Olivier Véran et Véronique Fayet

 

Ces groupes de travail, relativement restreints, ont été mis en place, avec un calendrier serré puisqu’il est prévu une publication des rapports de synthèse des groupes mi-mars et une remise officielle de la stratégie au président de la république avec organisation d’une journée de présentation au CESE au début du mois d’avril.

Pour l’UNAF, centrer la lutte contre la pauvreté dans une logique préventive et d’investissement social sur les enfants et les jeunes, ne doit pas faire oublier que les enfants et les jeunes « pauvres », appartiennent très souvent à des familles en difficultés et que leur situation doit aussi être prise en compte.

L’UNAF a œuvré pour que la question des ruptures familiales (qui ne se confond pas avec celle des séparations conjugales) soit bien présente dans les réflexions car elle joue un rôle déterminant dans l’appauvrissement des familles et des personnes. De même, des questions très concrètes comme le soutien à la parentalité, la prévention du surendettement, les relations des familles précaires avec l’école ou avec le système de santé, doivent être posées. Forte de l’expérience de la précédente concertation de lutte contre la pauvreté (2012-2013), l’UNAF a souhaité valoriser les actions de terrain, préventives, efficaces et territorialisées, plutôt que la modification des prestations monétaires, aux effets limités dans le temps et qui débouchent sur des redéploiements finalement préjudiciables aux familles.

L’UNAF a d’ailleurs rappelé les mesures récentes prises aux dépens des familles et des personnes vulnérables : baisse de la PAJE, augmentation de la participation financière des majeurs protégés... Les contributions thématiques de l’UNAF avancent des propositions à l’appui des actions du réseau des UDAF et des associations familiales auprès des plus précaires (Points conseils budget (PCB), espaces de rencontre, espaces-parents, médiation familiale…).

Les Groupes de travail rendront leurs conclusions le 15 mars. A partir de ces conclusions, le délégué interministériel remettra sa proposition de stratégie début avril au Président de la république.

Parallèlement à cette concertation, l’UNAF, membre fondateur du collectif ALERTE d’associations de lutte contre l’exclusion, participe aussi aux réflexions de ce collectif.

@ : jpvallat unaf.fr

Retrouvez la contribution de l’UNAF en cliquant sur le document ci-dessous :

Contribution de l’UNAF à la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes
PDF - 970.4 ko


Haut de page