Mission sur la simplification du parcours administratif des personnes en situation de handicap

Diverses associations, dont l’UNAF, permettent à des parents en situation de handicap d’être auditionnés sur la parentalité

13/03/2018


Par l’intermédiaire de l’UNAF, la Vice-présidente du Conseil des Bénéficiaires de l’UDAF de l’Yonne, a été auditionnée par le député Adrien Taquet et Jean-François Serres, membre du CESE en charge d’une mission sur le handicap.

Le mardi 6 mars 2018 une rencontre organisée par diverses associations dont l’UNAF, a permis à une dizaine de parents en situation de handicap dont Marie Bénédicte Paigné, Vice-présidente du Conseil des Bénéficiaires de l’UDAF de l’Yonne, d’être auditionnée par Adrien Taquet, Député des Hauts de-Seine et Jean-François Serres, Membre du Conseil Economique Social et Environnemental, en charge d’une mission sur la simplification du parcours administratif des personnes en situation de handicap.


L’UNAF, dans le cadre de sa convention d’objectifs et de gestion avec l’état, s’est investie sur cette thématique de la parentalité et du handicap pour accompagner son réseau. En effet, 28 UDAF développent un accompagnement à la parentalité pour les personnes suivies dans le cadre de leurs services PJM, MJAGBF, Point conseil budget, service logement et autres… Ces parents sont, parfois, exclus des dispositifs de droits communs (REAAP, Médiation familiale, LAEP…) en raison d’altération de leurs facultés, de handicap intellectuel ou psychique. Cette audition a été l’occasion de mettre en avant les difficultés concrètes rencontrées par les parents en situation de handicap.


Marie-Bénédicte Paigné a notamment insisté sur le regard jugeant des professionnels, mais aussi de la famille, sur les parents ou futurs parents en situation de handicap. Il existe encore peu de services spécialisés qui les accompagnent dans leur rôle de parents (apprendre les bons gestes lorsqu’on est confronté à un handicap physique ou sensoriel, rassurer sur les capacités à être un parent, faire connaître les solutions techniques existantes, renseigner sur les possibilités d’aide…).

Le SAPPH a été cité en exemple à plusieurs reprises ; tout en rappelant que ce service n’existe que sur Paris et mériterait d’être déployé plus largement sur l’ensemble du territoire. http://ussif.fr/blog/etablissement/service-de-guidance-perinatale-et-parentale-pour-personnes-en-situation-de-handicap-sapph/


S’agissant de la famille, dans certains cas, le parent en situation de handicap est dépossédé de son rôle par la famille proche voire par les services de l’ASE qui oublient de prendre en compte les capacités à aimer, à prendre soin, à éduquer, et se concentrent uniquement sur les difficultés rencontrées. Le besoin de faire évoluer le regard est apparu essentiel dans de nombreux témoignages.


Des exemples très concrets d’inaccessibilité des services publics, espaces communs, professionnels ont été mis en avant (notamment les écoles, les crèches, jardins, centres sociaux, pédiatres…). Cette inaccessibilité physique est complétée par l’inaccessibilité de certains documents ou sites Internet pour les personnes malvoyantes ou ayant des difficultés à lire : c’est par exemple, le cas des sites internet de liaisons entre parents et professeurs (pour les bulletins de notes et retards…).


Enfin, de nombreux parents ont insisté sur la nécessité d’ouvrir la PCH (Prestation de Compensation du handicap) aux besoins liés au rôle de parents.


Adrien Taquet et Jean-François Serres ont rappelé les contours de leur mission confiée par le Premier ministre, M. Édouard Philippe :


- les formalités administratives en matière d’accès aux droits et à un accompagnement adapté, notamment pour l’accès à la scolarité et aux études supérieures ou en matière d’insertion professionnelle ;


- les complexités normatives, c’est-à-dire les conditions posées pour l’accès aux droits et dispositifs publics ;

- l’accompagnement des personnes, notamment les modalités selon lesquelles les nombreux intervenants se coordonnent dans les territoires.


Ils ont vivement remercié les parents qui ont pris le temps de venir témoigner. Peu sensibilisés à cette dimension du handicap, ils ont particulièrement été attentifs et émus par les différents témoignages. Ils ont invité l’ensemble des personnes présentes lors de cette réunion à apporter des contributions complémentaires sur le site Internet mis en place pour cette mission : https://www.egalite-handicap.gouv.fr/

@ : smartin unaf.fr

Haut de page