Chiffre clef de la semaine

Les 20% des plus aisés financent 100 fois le montant des allocations familiales qu’ils perçoivent

13/03/2018

Illustration article

L’Insee réalise chaque année un tableau des montants moyens des prélèvements et prestations pour les différents niveaux de richesse.

Celui-ci révèle qu’en 2016, l’ensemble des 20% des plus aisés versent chaque année 11 330€ d’en impôts directs (quotient familial déduit), contributions sociales et cotisations non contributives, soit 100 fois plus que ce qu’ils perçoivent en allocations familiales (110€ par an en moyenne). 

Plus généralement, les 20% les plus aisés financent 64% des prélèvements, et reçoivent 3% des prestations sociales.

 

Le versement d’allocations familiales indépendamment des niveaux de revenu peut donc être considéré comme très légitime : les plus aisées financent la politique familiale à hauteur de leurs capacités, il est normal qu’ils en bénéficient à hauteur de leurs besoins. 

 

Haut de page