UNAF - La conférence sur le thème de la fin de vie, portée par l’UDAF 69 et en partenariat avec les ADMR, rencontre un franc succès

UDAF 69 - Rhône et Métropole de Lyon

La conférence sur le thème de la fin de vie, portée par l’UDAF 69 et en partenariat avec les ADMR, rencontre un franc succès


19/03/2018

Illustration article

L’UDAF 69 propose tout au long de l’année des conférences sur des sujets d’actualité pour répondre aux interrogations des familles, dans toute leur diversité. Ainsi, le jeudi 1er mars s’est tenue la conférence « Fin de vie, parlons-en ! », portée conjointement avec la Fédération Départementale des associations d’Aide à Domicile en Milieu Rural (ADMR).

Les familles sont en effet les premiers soutiens des personnes en fin de vie mais peuvent souvent être désemparées face aux choix de leur proche ou de l’équipe soignante. Les conférenciers, Jacky Saussac, médecin-gérontologue, Gaël Cazes, psychologue, tous deux bénévoles de l’association In Fine , ont tout d’abord informé les familles et soignants des dispositifs existants pour accompagner la fin de vie d’une personne. Après un rapide rappel des différentes lois qui se sont succédées dans les années 2000, les conférenciers ont expliqué concrètement, ce qu’étaient les directives anticipées. Ils en ont précisé les modalités et le contenu puis ont dit comment elles s’imposaient au personnel soignant et à la famille lorsque la personne en fin de vie ne peut plus exprimer ses souhaits. Le statut de la personne de confiance a également été détaillé. Sa place consultative dans les démarches liées à la santé de la personne, mais également la posture d’écoute qui doit être la sienne auprès de celui ou celle qui l’a ainsi désignée et auprès de sa famille résument son rôle important.

La conférence s’est poursuivie sur le thème des refus de soin, sur l’importance de les comprendre et de les interpréter tout en soulignant que le refus ou l’acceptation d’un soin n’était jamais définitif, mais que chaque personne était libre de se dédire. Enfin, la sédation, telle que définie dans la loi Claeys-Léonetti, a clôturé cette conférence, et a permis de rappeler l’importance des procédures collégiales que les médecins doivent engager en fin de vie ; autant par sécurité juridique que par souci d’accompagner le patient au mieux en fonction de ses souhaits. Ceux-ci pouvant être écrits dans ses directives anticipées et relayés par sa personne de confiance, s’il en dispose.

Au total, 70 personnes, tant des familles que des professionnels et des étudiants, étaient présentes à cette conférence qui se tenait à l’Arbresle. Notre enquête de satisfaction a révélé que cette dernière avait été fortement appréciée par les répondants, qui lui ont attribué la note globale de 9,1 sur 10.
Enfin, une collation était proposée. Chacun a pu continuer à discuter sur ces différentes thématiques tout en faisant plus ample connaissance.

@ : institution udaf-rhone.fr

Haut de page