Convention d’objectifs et de gestion Etat-CNAF 2018-2022 : l’UNAF a rencontré la Présidente et le Directeur général de la CNAF

15/05/2018

Le jeudi 19 avril dernier, Marie-Andrée Blanc, Présidente de l’UNAF, Alain Feretti, Administrateur et Chef de file au Conseil d’administration de la CNAF et Guillemette Leneveu, Directrice générale, ont rencontré Mme Sancerni, présidente de la CNAF et M. Mazauric, Directeur général. J-Philippe Vallat en charge de la Direction des politiques et actions familiales et des études (DPF) à l’UNAF ainsi que plusieurs collaborateurs de la CNAF, assistaient à l’entretien.

Les échanges ont porté sur la future Convention d’objectifs et de gestion Etat-CNAF 2018-2022 et l’occasion, pour l’UNAF, de faire part de ses inquiétudes dans le contexte d’un ralentissement probable de la progression du Fonds National d’Action sociale (FNAS) : l’affichage d’un développement quantitatif de certains dispositifs (accueil collectif de la petite enfance, médiation familiale…) ne peut se traduire concrètement que si le financement de leur fonctionnement est suffisant et suffisamment dynamique pour faire face aux dépenses prévisibles (évolutions salariales, coût des normes…).
C’est loin d’être le cas aujourd’hui pour certains dispositifs (par exemple les espaces de rencontre).
De même, une logique de ciblage sur certaines populations (handicap, pauvreté) ne peut se concevoir que si elle évite les phénomènes de stigmatisation et ne sacrifie pas les dispositifs destinés à l’ensemble des familles.

Enfin, l’UNAF a réaffirmé que, même si elles sont exclues de la discussion sur la COG, les prestations familiales monétaires ont une articulation forte avec les services et ne doivent pas faire l’objet d’économies qui fragiliseraient encore la conciliation vie familiale – vie professionnelle.

@ : jpvallat unaf.fr

Haut de page