Intervention de l’UNAF lors de la Journée nationale de soutien à la parentalité organisée par la DGCS

07/06/2018

Illustration article

Afin de mieux répondre aux attentes des familles, la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS) a mené des travaux tout au long de l’année 2017, avec l’ensemble des acteurs institutionnels et associatifs qui accompagnent les parents, afin de construire, avec eux, une stratégie visant à coordonner les efforts de chacun durant les cinq prochaines années.

La DGCS a organisé une Journée nationale de soutien à la parentalité, le 30 mai, au ministère de la Santé et des Solidarités, afin de présenter à l’ensemble du secteur la stratégie élaborée, ainsi que les modalités retenues pour le suivi de sa mise en œuvre. L’UNAF a activement participé à l’ensemble des travaux de réflexion qui ont conduit à l’élaboration de la stratégie et sera amenée à poursuivre cette collaboration afin de déterminer les futures feuilles de route dans chaque domaine clé.

Dans cette attente, plusieurs membres de l’UNAF ont donc été invités à intervenir lors de cette journée nationale :

Guillemette LENEVEU, Directrice générale, a participé à la table ronde institutionnelle, aux côtés de représentants de la DGCS, de la CNAF, de la CCMSA, mais aussi de l’Association des Maires de France, ainsi que de l’ANDASS (Association nationale des directeurs d’action sociale et de santé des départements et métropoles) ;

Jean-Philippe VALLAT, Directeur des Politiques et Actions familiales, et des Etudes a présenté une synthèse du Réseau national des Observatoires des Familles réalisée par l’UNAF « Etre parent d’enfant(s) entre 6 et 11 ans » ;

David PIOLI, Coordonnateur du pôle Droit de la famille, Parentalité, Protection de l’enfance (DPP) est intervenu lors de la table-ronde sur les enjeux qui traversent le soutien à la parentalité, aux côtés d’acteurs associatifs, de la CNAF et de la représentante d’une administration centrale.

La stratégie nationale (dont la synthèse est seule disponible pour le moment) s’articule autour de huit axes, correspondant à des préoccupations majeures exprimées par les parents et complétés par des éclairages transverses sur les questions du handicap, de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la précarité et de l’outre-mer.

La journée nationale du 30 mai a été l’occasion d’un long temps d’échanges et de rencontres entre les acteurs publics – Etat, collectivités locales, branche Famille – et associatifs. Elle a également permis de donner la parole à deux spécialistes, le sociologue, Claude Martin et le pédopsychiatre, Daniel Marcelli.

Contact : Nathalie Serruques - nserruques unaf.fr


PDF - 330 ko


Haut de page