UNAF - MJAGBF « La parole aux familles »

URAF Centre-Val de Loire

MJAGBF « La parole aux familles »


10/07/2018

Illustration article

2e journée régionale des délégués aux prestations familiales des UDAF de la région Centre-Val de Loire

Après une première journée d’échanges en 2017, les services DPF qui gèrent des MJAGBF avaient choisi comme thème cette année : « la parole aux familles ».

40 professionnels des services DPF des 6 UDAF (du Cher, de l’Eure et Loir, de l’Indre, de l’Indre et Loire, du Loir et Cher et du Loiret) étaient ainsi réunis le 21 juin à Tours.
La journée a été préparée et animée par les six responsables de service DPF de la région avec le soutien de l’URAF.

En introduction de cette journée, Denis Bompas, directeur de l’UDAF 37 a salué l’implication de chacun à faire vivre une dynamique régionale autour de l’exercice de cette mesure, avec la volonté de l’inscrire sans ambiguïté dans les schémas départementaux de la protection de l’enfance.

M. Gilbert, directeur délégué aux ressources transversales à la protection de l’enfant et de la famille au Conseil départemental d’Indre et Loire, invité à apporter sa contribution à cette rencontre, a présenté les orientations du schéma de protection de l’enfance de l’Indre et Loire et les axes contribuant à favoriser la participation des familles.

Pour replacer le contexte régional, le travail d’harmonisation des indicateurs et les statistiques 2017 ont ensuite été présentés.

Pour conclure la matinée, les professionnels des services DPF se sont répartis en 3 ateliers pour échanger sur les outils de participation des familles à différents moments du déroulement de la mesure.

L’après-midi, consacré à une table ronde « la parole aux familles » a été ouverte aux partenaires œuvrant dans le secteur de la protection de l’enfance.

Plusieurs professionnels (M. Riandey , Juge des enfants au TGI de Tours, Mme Frauel, responsable de l’ASE au Conseil Départemental d’Indre-et-Loire, Mme Vallier , directrice adjointe à l’AEMO Aidaphi de Châteauroux, Mme Sabatié , déléguée aux prestations familiales à l’UDAF du Cher ) ont pu témoigner de l’importance de la parole des familles dans chacune des prises en charge.
Deux familles bénéficiaires d’Indre-et-Loire ont témoigné et participé aux débats et ainsi pu dire, face aux professionnels présents, l’importance de la prise en compte de leurs capacités.

Leurs apports, très appréciés des professionnels ont mis en lumière des pratiques d’accompagnement sur les besoins des familles pas seulement axées sur le budget. A ce titre, le DIPEC (document individuel de prise en charge) est bien considéré et porteur de sens pour les familles.

Chacun des deux témoignages a mentionné la reprise de confiance en soi, l’impact du lien avec le délégué dans l’accompagnement qui a permis aux bénéficiaires de passer de la honte au fait de « retrouver une vie normale. »
Ces partages et concertations ont visé, une fois de plus, à capitaliser l’expertise et à porter les réalités familiales locales au niveau régional.

@ : mkoerper orange-business.fr

Haut de page