Conseil National de la Transition écologique (CNTE) séance plénière du 12 juillet 2018 : de nouvelles politiques publiques en matière d’environnement

17/07/2018

Illustration article

Conseil National de la Transition écologique (CNTE) séance plénière du 12 juillet 2018 : de nouvelles politiques publiques en matière d’environnement

A l’occasion de la séance plénière du 12 juillet du Conseil National de la Transition écologique (CNTE), l’UNAF était représentée par Simone Sitbon, chargée de mission Environnement et Développement durable. Cette séance était présidée par Nicolas Hulot, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, et s’est tenue en présence d’Elisabeth Borne, ministre des Transports.

A l’ordre du jour, un vote sur l’avis relatif à la Stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée, des échanges respectivement sur le projet de Loi d’orientation des mobilités et sur le plan national pour la Biodiversité.

La France défend un enjeu « moral et social » qui devient de plus en plus prégnant dans l’application de l’Accord de Paris et qui est celui de la lutte contre la déforestation, mesurée par son empreinte forêt. 30% des importations européennes concernent des produits issus de forêts qui ne sont pas gérées durablement alors que les forêts sont une des solutions à la lutte contre le Changement climatique (CC) par le fait qu’elles constituent d’importants puits de carbone. Sont visés les produits importés tels que l’huile de palme et les bio-carburants qui en dérivent, le cacao, le soja, la viande bovine d’Amérique Latine nourrie aux soja, l’hévéa ou l’arbre à caoutchouc, la pâte à papier.

De plus en plus, cette dimension va figurer dans l’information qui sera donnée aux consommateurs pour guider leurs choix d’achat et est d’ores et déjà envisagé le renforcement de l’étiquetage environnemental, des signes officiels de qualité et de certaines certifications environnementales.

La déforestation a des conséquences non négligeables sur les familles autochtones par l’accaparement des terres, par la dégradation de la qualité de l’eau, de la santé, du niveau de vie (déjà bien fragilisé) sans parler de la concurrence déloyale exercée sur les produits issus de l’agriculture, de l’élevage et de la sylviculture en France.

Une consultation est en cours ici.

L’avis a été largement voté par 26 voix pour dont celle de l’UNAF contre 4 abstentions.

Le projet de loi d’orientation qui doit être l’aboutissement de la concertation voulue pendant les Assises nationales de la mobilité durable n’a pu être étudié, car il est encore en arbitrage gouvernemental. La Ministre a insisté sur l’enjeu du changement de comportement attendu avec le recul de l’usage de la voiture pour des déplacements plus doux et solidaires (co-voiturage). L’éducation au « savoir rouler » doit être promulguée dès le plus jeune âge et tout le long de la vie et bénéficier du soutien des associations, dont les associations familiales.

Le plan national pour la Biodiversité, priorité nationale, qui vient d’être présenté par Nicolas Hulot. De l’avis des membres du CNTE il va dans le bon sens mais nécessite de véritables moyens à la hauteur de son ambition et les liens de travail de concert avec le CNTE (groupes de travail, commissions spécialisées, …) ont été très productifs et doivent perdurer.

@ : ssitbon unaf.fr

Haut de page