1ers Etats généraux de la prévention des cancers (EGPC) organisés par la Ligue contre le cancer : l’UNAF, partie prenante, vous invite à participer à la grande consultation citoyenne « pour bâtir ensemble la prévention des cancers »

04/09/2018

1ers Etats généraux de la prévention des cancers (EGPC)

Depuis cent ans, la Ligue contre le Cancer mène un combat contre cette maladie. Pour le 100e anniversaire de sa création, la Ligue souhaite donner un nouvel élan à cette lutte en mobilisant toute la société, les institutions, les politiques et les médias pour que la prévention des cancers devienne une priorité nationale.

En effet, 40% des cancers sont évitables car liés à des facteurs de risques (tabac, alcool…) mais la prévention n’est pas encore considérée comme un moyen efficace pour améliorer la santé de la population. De ce fait, les moyens qui lui sont consacrés sont encore trop faibles et la priorité est toujours donnée au curatif …

Dès sa création, la Ligue a inscrit la prévention comme une de ses missions majeures et les travaux qu’elle a initiés en 2016 ont fait émerger trois axes : l’éducation à la santé, la lutte contre le tabac et le dépistage avec, « en toile de fond », les inégalités sociales.

Le principe de ces EGPC est d’ouvrir un espace de dialogue pour construire, pour les dix ans à venir, un plan d’actions sociales, sanitaires, politiques, juridiques, technologiques, environnementales, culturelles et même fiscales qui permettra de réduire puis faire disparaître les cancers évitables.

Ce plan de prévention, élaboré collectivement avec toutes les parties prenantes de la santé, sera ensuite porté par la Ligue auprès de la société dans son ensemble et de tous les décideurs. Les parties prenantes seront également invitées à signer une charte ambitieuse pour mettre la prévention des cancers au cœur des politiques publiques territoriales et nationales afin d’en faire une vraie priorité sociétale.

La mise au point de ce plan se fait en plusieurs étapes

  • Début 2018, une grande mobilisation de tous les acteurs de la santé et de la société civile autour de dix ateliers qui abordent les thèmes suivants : facteurs de risques et facteurs protecteurs ; modification des comportements ; politique de prévention ; cancer et travail ; cancer et environnement ; démocratie et prévention des cancers ; inégalités d’accès à la prévention ; dépistage et vaccination ; les acteurs de la prévention des cancers, vers une professionnalisation ? ; école, éducation et prévention des cancers.
    L’UNAF, représentée par A. Koné, M-P. Gariel et D. Allaume-Bobe, administratrices, ont participé à plusieurs des ateliers mis en place.
  • En partenariat avec l’Education Nationale, une opération en milieu scolaire, pour permettre une expression et participation des plus jeunes avec l’objectif : « un comité, une école »

La restitution collective de tous ces travaux se fera le 21 novembre 2018 au CESE, sous le haut patronage de Madame la Ministre des Solidarités et de la Santé, avec un retour sur les actions de mobilisation citoyenne en région et des interventions de personnalités françaises et étrangères.

Le CESE a été choisi comme lieu emblématique qui réunit tous les acteurs concernés (patients, proches, aidants, soignants, chercheurs, associatifs, communauté éducative, acteurs institutionnels et politiques, …) pour construire le plan d’actions le plus pertinent.

Les travaux des ateliers ont démarré en mars 2018 pour chacun des 10 thèmes retenus et ont produit un état des lieux des enjeux et objectifs. Une consultation citoyenne a permis d’enrichir ces premiers constats.

Les travaux repris en juin 2018 ont été destinés à faire émerger des propositions concrètes d’actions de prévention, les plus audacieuses et innovantes possible (voire même clivantes !).

Une partie seulement d’entre elles (une vingtaine) sera soumise à la consultation publique entre le 16 août et le 15 septembre sur la plateforme de consultation suivante :

Il nous est demandé de relayer l’information de l’ouverture de cette consultation publique auprès de tous nos réseaux pour assurer une diffusion la plus large possible !

Simultanément, une première version du Livre Blanc sera rédigée durant l’été afin de permettre la remise d’un document à la Présidence de la République, environ un mois avant la réunion de conclusion au CESE.

Enfin les ateliers se réuniront une dernière fois fin septembre pour discuter et amender le document en tenant compte de la seconde consultation publique actuellement en ligne.

@ : ssitbon unaf.fr

Haut de page